Les lundis de Carême : L'Eucharistie

C'est devenu une tradition : chaque année, durant le Carême, les chrétiens du Sud-Luxembourg sont invités à se retrouver pour quatre soirées destinées à approfondir un thème en lien avec la foi et la vie.  Cette année, elles porteront sur l'Eucharistie.  Même si celle-ci n'a plus vraiment la cote aujourd'hui, elle est depuis près de 2000 ans  « le sommet et la source de la vie et de la mission de l'Eglise ». Mais les chrétiens eux-mêmes en sont-ils toujours conscients ?  Appréhendent-ils vraiment toute la richesse  du « Repas du Seigneur » ?

En réalité, l'Eucharistie doit toujours rester une découverte, même pour les chrétiens qui la vivent régulièrement.  Aussi les lundis de Carême nous aideront-ils à nous ouvrir davantage à son mystère dans ses différentes facettes.

Lundi 26 février : D'où vient la messe ?
Par l'abbé Ionel Ababi, professeur d'Ecriture Sainte au Grand Séminaire de Namur

La première soirée nous donnera l'occasion de nous interroger sur l'origine de la Messe et d'approfondir son enracinement biblique. À travers un parcours panoramique du « récit de l'institution » dans les évangiles de Matthieu, Marc et Luc, en lien avec la tradition rapportée par St Paul et la spécificité de l'évangile selon St Jean, nous tenterons d'approcher « l'événement de la Sainte Cène », la source de l'Eucharistie.

Ces soirées de Carême auront lieu à 20h à la salle du Rosaire (Rue de Neufchâteau) à Habay-la-Neuve.

Lire la suite...
Prière universelle du dimanche 12 mars 2017 PDF Imprimer Email
Mot de la semaine

Le calendrier fait décidément bien les choses.  Voilà que la liturgie nous parle de transfiguration à l'heure où jaillissent, d'une nature qui nous semblait presque morte, les prémices d'une vie nouvelle, nous rappelant ainsi que rien n'est jamais définitivement perdu malgré les apparences.  Ces petites touches, ici et là, sont un avant-goût des couleurs éclatantes qui nous attendent plus loin dans la saison.

Telle est la transfiguration décrite dans les textes : l'annonce d'un événement bien plus grand qui nous dépasse.  Un don d'amour jamais inégalé jusqu'à ce jour dont le dénouement est tel, qu'aucun mot n'est suffisamment fort pour le décrire.

La résurrection ne se dit pas : elle se vit dans la foi !

Tout homme, aussi démuni soit-il, quel que soit son parcours de vie, est et reste précieux aux yeux de Dieu.

Alors prions pour que nos yeux voient, chez notre voisin, non pas un illustre inconnu, mais reconnaissent en lui un frère en humanité porteur, acteur et témoin, lui aussi, de l'Amour divin.