Et les travaux  à St Martin ?

La restauration des bas-côtés situés au N-E se termine. Les travaux de charpente et de toiture sont finis. Les pierres sont nettoyées. Les échafaudages sont en grande partie démontés.

Nous pouvons apprécier, de la rue,  le travail réalisé.

Le baptistère a également reçu un sérieux lifting : nouvelle toiture, pierres nettoyées y compris le replacement de 3 pierres de la balustrade.

Les échafaudages vont bientôt être enlevés. Les travaux d'égouttage vont ensuite commencer.

Dans l'ombre,  des travaux ont également lieu comme des travaux de menuiserie et de rejointoiement dans les combles, débloquer des portes, peinture, ...

La tranche 3 de ce 2e marché commence après les congés. Elle correspond à la restauration des bas-côtés Sud.

L'étude du marché 3 est aussi bien avancée. Il consiste en la restauration de la flèche de croisée. Les plans de montage de l'échafaudage sont terminés. La flèche pourra être démontée !


6e Dimanche de pâques 2018 PDF Imprimer Email
Année 2018

6e  Dimanche de pâques 2018

Le mot clé de ce 6e dimanche est celui de l'amour.  C'est le seul commandement, le seul  mot d'ordre que Jésus laisse à ses disciples et à tous ceux  qui adhèreront à son message : « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. » C'est son testament sur lequel il insistera : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous aimés. »  « Aimez Dieu de tout son cœur, de toute sa force, de toute son intelligence et aimer son prochain comme soi-même », c'est le seul et le plus grand commandement de tous les commandements, répondra-t-il encore au scribe qui lui posait la question.

Cet amour tel qu'il est recommandé par le Ressuscité est un don de Dieu, c'est Dieu lui-même qui se donne à nous, lui qui n'est qu'AMOUR et l'accueillir, c'est accueillir son amour, c'est le laisser habiter en nous. C'est ce qui pousse l'apôtre Jean à dire : « Dieu est amour... Celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.» C'est aussi St Jean qui déclare, dans la deuxième lecture d'aujourd'hui : « Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres puisque l'amour vient de Dieu. » De cette manière, Jean veut nous faire comprendre que l'amour du frère s'enracine dans le même amour gratifié par Dieu pour nous. Dieu nous aime, il aime le monde et l'humanité afin que nous vivions de la vie divine. Dieu s'est offert en sacrifice pour nous sauver et nous donner la vie. Jésus le dit, dans l'évangile de St Jean : « Dieu a tellement aimé le monde qu'il envoyé son Fils unique pour que nous ayons la vie en abondance. »

Dieu attend de nous une réponse qui soit à la mesure de son amour pour nous. Mais nous savons combien il nous est difficile de vivre cet amour personnellement et auprès de notre entourage. D'abord, parce que nous ne sommes pas amour et, ensuite, parce que nous ne nous estimons pas dignes de cet amour. C'est pourquoi, la question relève de notre foi en Dieu, grâce à laquelle nous reconnaissons que c'est Dieu Amour qui vient à nous pour y demeurer et qui nous fait don de lui-même comme amour. Cet amour de Dieu n'est pas une simple qualité de Dieu, c'est tout son être qui est amour. Et nous ne pouvons pas vivre sans cet amour qui, par ailleurs, ne peut être vécu qu'en passant par les autres, nos proches. Au nom de cet amour, nous nous reconnaissons comme chrétiens sauvés et heureux et nous pouvons nous porter vers nos frères et sœurs, de nos familles, de nos villages, de nos quartiers et surtout ceux et celles qui sont dans le besoin : les malades, les prisonniers, les pauvres, les démunis...

Que l'Esprit-Saint présent en nous nous donne de découvrir cette présence en nous de ce Dieu vivant, pas seulement en nous, mais en chacune de ses créatures, afin que Dieu réussisse à réaliser par nous et à travers nous l'universalité de son message et de son amour. Même quand nous doutons de nous que nous devons savoir que Dieu est plus grand que nous. Ainsi, notre prière pourra être celle-ci : Seigneur, toi qui es l'Amour, nous te prions les uns pour les autres et pour notre monde. Rassemble-nous tous dans la paix de ton amour. Amen

Wenceslas Mungimur