Parking autour de St-Martin

La zone bleue a été étendue tout autour de l'église, rue du Transept et rue J. Koch. N'oubliez pas de mettre votre disque de stationnement !


Homélie du dimanche 19 mars 2017 - 3ème dimanche de Carême PDF Imprimer Email
Homélies 2017

Cette page d'Evangile de Jean que l'Eglise nous repropose tous les trois ans sur le chemin du Carême est  sans doute un monument de la littérature chrétienne, tant cette rencontre au puits de Jacob vient illuminer notre vocation chrétienne. Il y a tant d'inattendus dans cette rencontre !

Premier étonnement : ce jour-là, Jésus est fatigué ! Eh oui ! Le Dieu que Jésus nous donne à voir, c'est un Dieu fragile qui a réellement pris notre humanité... et donc nos limites humaines !

Deuxième étonnement : le voilà qui engage la conversation avec une femme... et pas n'importe laquelle : une hérétique de Samarie et qui plus est, traîne derrière elle un passé bien peu recommandable ! Le mot "putain" n'est sans doute pas bien loin de la réalité !

Frères et sœurs, l'Evangile de ce dimanche nous invite à reconsidérer radicalement le regard que nous portons sur Dieu mais aussi sur les autres, la façon dont nous les considérons, les hommes comme les femmes, ceux de chez nous et ceux qui viennent d'ailleurs.

Laissons-nous entraîner par Jésus. En nous arrêtant un moment avec lui au puits de Jacob, allons à la rencontre de la Samaritaine. Avec elle, ce sont toutes nos rencontres (tant de regards croisés, échangés ou évités) que nous sommes invités à reconsidérer. Avec quels sentiments et quelle considération regardons-nous les autres ?

Une fois encore, Jésus se montre ici étonnant, révolutionnaire. La femme elle-même n'en revient pas. Comment toi qui es Juif, tu parles à une hérétique de Samarie ? Toi qui es un homme, tu me parles à moi une femme, en public ? Les disciples eux-mêmes étaient "sciés", "surpris" nous dit pudiquement l'Evangile. Surpris ?  Pensez donc ! Leur rabbi qui parle à une divorcée remariée cinq fois ! Le Messie qui s'abaisse à demander un verre d'eau à une fille publique !

Ah ! Ce regard de Dieu sans a priori ni jugement ! Un vrai regard aimant, un regard libéré de tout instinct de domination ou de possession. C'est lui qui est demandeur : Dieu a soif ! "Si tu savais le don de Dieu !" Oui, si tu savais comme Dieu a soif de toi, comme tu aurais soif de lui ! (G. PINCKERS) Le regard divin de Jésus qui aime cette femme pour elle-même, gratuitement ! Enfin, elle se découvrait aimée !

N'est-ce pas cela l'eau vive qu'il veut offrir à chacun aujourd'hui, quels que soient son histoire, son passé, ses impasses ? Il nous entraîne à faire de même. Avec Dieu, toute histoire d'amour peut commencer par un verre d'eau. Un vrai dialogue. Tout simplement.

Dans bien des questions d'aujourd'hui, la place de la femme et bien d'autres, l'Eglise, elle aussi, devrait retrouver cet ABC divin du dialogue et de l'amour. Tout simplement, comme au puits de Jacob.

Mais n'est-ce pas aussi une invitation adressée à chacun de nous au cours de cette troisième semaine, veillons à la qualité de l'accueil de l'autre, sans a priori, sans jugement, en retrouvant l'ABC divin du dialogue et de l'amour. Tout simplement, comme au puits de Jacob.


Abbé Jean-Marie JADOT