REPAS POUR "LOKOLAMA" à la Petite Bergère à Freylange.

le 30 septembre à 12.30 heures.

Les bénéfices sont réservés au paiement du minerval des nécessiteux de Lokolama (800 élèves)

Apero - menu à base de produits saisonniers (potage, plat principal, Dessert), café.

Prix: 21€ ; enfant de moins de 12 ans: 10€

Merci de s'inscrire avant le 22 septembre chez Suzanne Wiame

(0472/883181 ou 063/219998 le soir SVP

Paiement au compte BE53 1941 1547 4153  de Suzanne Roosens.

en communication Lokolama + nbr de personnes.)


Homélie du dimanche 13 novembre 2016 - Fête paroissiale de la Saint Martin PDF Imprimer Email
Année 2016

Notre belle église Saint-Martin - la troisième église de ce nom dans notre ville d'Arlon - est, comme toutes les églises paroissiales, la "vitrine" de la communauté que nous formons ensemble et qui peut aussi se réjouir d'avoir pour saint patron un apôtre si marquant de l'évangile.

Martin, cet européen avant l'heure, né en Hongrie en 316, fils de militaire se rendra à jamais célèbre à Amiens au cours de l'hiver 334 en partageant son manteau de jeune soldat avec un pauvre qui grelotte à la porte de la ville. Martin a 18 ans, il vient de rencontrer le Christ qu'il veut suivre et servir. Il n'est encore que catéchumène - en route vers le baptême - mais il a déjà saisi l'essentiel de l'Evangile : voir le Christ dans les plus pauvres, aimer comme le Christ a aimé. Son geste qui a la spontanéité de la jeunesse et le zèle d'n néophyte va rester à jamais dans l'histoire des croyants comme l'icône de la charité du Christ.

Le manteau partagé ! Des gestes cent fois plus parlant que des tas de discours  et d'homélies ! Un geste simple et fort qui semble présider à toute œuvre d'évangélisation de la France - son pays d'adoption - et de nos régions d'Europe occidentale, une évangélisation dont Martin, devenu moine puis évêque-pèlerin, va se faire l'apôtre infatigable en libérant les gens des campagnes de leurs idoles et de leurs peurs "païennes" et en fondant des communautés rurales pour soutenir la foi au Christ des nouveaux convertis.

Frères et sœurs, c'est une joie pour nous aujourd'hui que de contempler le passé et le présent de notre paroisse sous le regard bienveillant et stimulant de Martin ! Mais quel défi aussi pour l'avenir de notre communauté ! Poursuivre dans la fidélité au passé, certes, mais aussi entendre les appels et les silences d'un monde nouveau où se côtoient le meilleur et le pire pour l'homme, où des acquis de l'héritage chrétien sont toujours bien perceptibles mais aussi - il faut le reconnaître - sont de plus en plus concurrencés par la montée en puissance d'un néo-paganisme où les dieux ont souvent le visage de l'argent et du plaisir, générateurs d'un individualisme et d'un vide spirituel inquiétants.

Disciples de Jésus, ne sommes-nous pas aujourd'hui les dépositaires de l'obole de la veuve qui dans l'évangile suscite l'admiration de Jésus et aussi les dépositaires du manteau partagé du jeune Martin ?

C'est là le défi et l'enjeu de notre vie communautaire dans le sillage du Christ : témoigner par nos actes du bonheur de partager, d'accueillir et d'aimer !

Le partage, la solidarité, le choix de relever le défi de vivre ensemble même si on est différent.... Autant de valeurs essentielles à remettre chaque jour à l'honneur dans nos vies de baptisés et dans la communauté que nous formons ensemble ! En ce dimanche où nous fêtons le saint patron de notre paroisse, laissons-nous, une fois encore, rejoindre par l'invitation de Jésus à mettre l'amour comme première référence de notre vie !

Je termine en vous rappelant le secret de la vie de Martin : c'est dans la prière qu'il entretenait sa charité ! Si Martin de Tours est une figure emblématique de la charité du Christ dans le geste du manteau partagé, il est aussi le fondateur de la première abbaye d'Occident : l'abbaye de Ligugé près de Poitiers. Il en fondera une seconde à Marmoutier près de Tours.

La prière était bien la source de sa charité et de son dynamisme missionnaire.

Frères et sœurs, mes amis, c'est bien dans l'écoute priante de la Parole de Dieu que nous puiserons la joie et la force de la fraternité et aussi d'un nouvel élan missionnaire pour rayonner pour notre temps la beauté de l'Évangile, chacun dans nos vocations différentes : comme prêtre, comme religieux ou comme laïc !

Puisse Martin inspirer plus que jamais notre communauté paroissiale !


Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin