Nous avons le plaisir de vous communiquer le lien vers la vidéo du spectacle « En Chemin » à l'église Saint-Martin sur YouTube (version complète - 1h10)
Homélie du dimanche 28 août 2016 PDF Imprimer Email
Année 2016

Le thème des lectures de ce dimanche, surtout la première lecture et l'évangile, nous parle de l'humilité. Ce concept n'est pas facile ni aisé à comprendre pour le traduire dans la réalité de notre monde aujourd'hui. Dans la négative, l'humilité renvoie à une attitude d'effacement, d'écrasement ou de résignation... Non seulement mal comprise, il faudrait aussi reconnaître que l'humilité est parfois pratiquée de manière peu authentique en entraînant des comportements de fausse humilité par la mise en valeur personnelle ou l'orgueil.

C'est vers Dieu et vers Jésus que nous nous tournons, en mettant aussi à profit les conseils de Ben Sira le Sage, pour comprendre et vivre cette conception, celle de la vraie humilité,  comme fil conducteur de notre vie et de notre mission des chrétiens.


Pour Jésus, humilité et reconnaissance de la gratuité de ce que nous sommes et de ce que nous possédons vont de pair. Les dons que nous avons reçus gratuitement de Dieu ne peuvent pas servir à nous mettre en avant, mais bien pour reconnaître humblement la gratuité de ces dons en les mettant au service de ceux qui nous entourent...en commençant par ceux et celles qui apparemment n'ont rien à nous rendre. Jésus lui-même a incarné et vécu cette valeur tout au long de sa vie et de sa mission. Pour lui, pour être vraiment homme, la véritable humilité est indispensable.


Qu'est-ce que cela signifie?

Il faut aller à la racine de ce concept pour en comprendre le sens profond. Le mot « humble » vient du mot latin « humus » qui signifie littéralement : ‘'terre''. L'homme humble est celui qui est une bonne terre, une argile malléable dans la main de Dieu. C'est celui qui se laisse faire par Dieu. Celui qui ne se fait pas lui-même, mais qui accepte d'être transformé, jour après jour, tout au long de sa vie, comme une bonne terre, une bonne argile.

Se reconnaître ainsi comme un don de Dieu, comme fruit d'une gratuité, c'est aussi se dire que  c'est Dieu qui nous a façonnés et que nous dépendons de lui. C'est en acceptant et en vivant une telle réalité que nous nous faisons humbles et que notre comportement ressemble à celui de Jésus lui-même. Celui-ci ne se contente pas de recommander l'humilité, mais il vivra cela toute sa vie. Comme le dit saint Paul dans la lettre aux Philippiens (2,6) : « Jésus, lui qui, étant de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Il s'est abaissé, et dans son obéissance il est allé jusqu'à la mort, et la mort sur une croix. »


Aujourd'hui, à la suite de Jésus, nous sommes appelés à nous ouvrir au don de la gratuité de l'amour de Dieu vis-à-vis de nous pour devenir, à notre tour, les témoins de cette gratitude vis-à-vis de tout enfant de Dieu sans discrimination.

Le mot d'ordre de notre mission peut se résumer en cette phrase : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » (Mat. 10,8)


Abbé Wenceslas MUNGIMUR - Vice-Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}