Connaissez-vous la newsletter bimensuelle du diocèse : elle contient des informations sous forme d'un éditorial, de reportages et d'un agenda ?
Pour  vous y inscrire, il suffit des surfer sur  http://www.diocesedenamur.be et de cliquer dans le menu de gauche sur « Newsletter : inscription ».

Homélie du dimanche 14 août 2016 PDF Imprimer Email
Année 2016

« Je suis venu apporter un feu sur la terre ». Luc 12, 49.


Jésus est l'incarnation de l'amour de Dieu et de la Lumière et s'il parle du feu qu'il apporte sur la terre, c'est parce qu'il sait que son message ne sera pas accueilli par tous. À nouveau, Jésus utilise volontairement des paroles fortes et dures pour faire comprendre qu'il s'agit d'un combat qui demande endurance et persévérance, un combat que seul l'Esprit-Saint peut donner les armes. « Je ne suis pas venu établir la paix mais la division », dira-t-il, ensuite. Avec la vérité de son message et sa pertinence, Jésus provoque la division en nous-mêmes d'abord, à l'intérieur de nos familles, dans nos milieux de travail, dans notre cercle d'amis et dans nos relations humaines.

Une réalité qui est d'actualité aujourd'hui, surtout à l'intérieur de nos familles où s'expriment des paroles de découragement des parents : « Nos enfants ont rejeté toute pratique religieuse ; ils ne veulent pas se marier, faire baptiser leurs enfants... ». Aucune famille chrétienne n'est à l'abri d'une telle situation ou de tels conflits.

Et s'ensuivent peut-être de notre part à tous des sentiments de culpabilité, et aussi une sorte d'accusation de nous-mêmes et des autres : l'Église, les prêtres, les éducateurs... C'est ma faute, c'est notre faute : si nous avions pratiqué comme ceci, ou si nous avions fait cela...

Quand on lit la Bible, par exemple, dans le livre de Michée (Michée 7,6 : « {...} Car le fils insulte son père, la fille se dresse contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère, chacun a pour ennemis les gens de sa maison. »), on découvre que ces conflits entre la Parole de Dieu et les membres d'une même famille ne sont pas récents. Que de fois ne sommes-nous pas confrontés à une situation qui nous oblige à choisir entre la fidélité à la Parole de Dieu et les impératifs de la famille, des amis, ou encore les directives de notre pays ou de nos responsables politiques ! Quand Jésus dit : « Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu'à sa propre vie, il ne peut être mon disciple », il ne renie pas sa famille, mais il accorde la priorité à la parole de Dieu. Et cette priorité sera toujours une source de conflits.

Ce message de Dieu contenu dans la Parole de Jésus sera toujours à la base de cette espèce d'opposition entre nos traditions, notre manière d'être et de faire de tous les jours... pas toujours conformes aux exigences contenues dans la parole de Jésus.

Il n'est pas facile de vivre les valeurs du christianisme dans un monde où l'argent, la carrière, la liberté individuelle, le nationalisme et la raison du plus fort règnent en maître. Qui aura le courage de vivre selon les règles du Royaume de Dieu et de participer à la construction d'un monde de justice, de paix, de fraternité et de compassion ? En ce domaine, le prophète Jérémie est un de nos modèles ou un des précurseurs souvent à ses dépens en rencontrant autour de lui l'hostilité, la méfiance et le rejet. La vie du croyant est un combat de tous les jours, combat qu'il faut mener avec endurance pour une conversion quotidienne...et en finale : le vrai bonheur et la joie de vivre.


Abbé Wenceslas MUNGIMUR - Vice-Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}