Homélie du dimanche 24 juillet 2016 PDF Imprimer Email
Année 2016

« Seigneur, apprends-nous à prier ! »

Pourquoi les disciples devaient-ils poser cette question à Jésus en lui demandant de leur apprendre à prier ? Et pourquoi Jésus doit-il commencer par leur apprendre à prier le Père ? Pourtant, on ne peut pas dire qu'ils ne priaient pas, suivant leur tradition! Et on ne peut pas dire, non plus, qu'ils ne savaient pas s'adresser à Dieu dans leurs prières en le considérant comme Père !

Les disciples de Jésus étaient de leur époque et de leurs traditions. Ils priaient  sûrement en suivant leurs règles et rites, et ils avaient leur conception de Dieu. Mais ils avaient très vite saisi que Jésus priait autrement tant il priait avec conviction, intimité et affection...La manière dont il s'adressait à Dieu était différente de la leur. Ils ont sûrement remarqué que la prière de Jésus transpirait à travers toute sa vie ; elle était partie de son existence, de sa mission, et de ses actes...Cette harmonie de Jésus entre sa prière et sa vie, ainsi que son union profonde avec Dieu faisait de lui un homme qui parlait avec autorité, un homme qui faisait plier les esprits mauvais et soumettait les forces de la nature, un homme qui soulageait les maux et malheurs des femmes et des hommes de son époque, comme jamais personne d'autre ne l'avait fait. Les disciples et ceux qui l'observaient dans sa manière de prier, ne pouvaient qu'avoir envie de faire comme lui. (Et c'était bien le sens de leur question : « Apprends-nous à prier »)

Dans sa réponse, Jésus veut qu'ils comprennent que le Dieu qu'il prie, lui, comme celui qu'ils prient, eux, n'est pas un certain Dieu vague et lointain, ou  un Dieu qui sème la terreur, qui fait peur ou qui culpabilise, mais plutôt un Dieu proche, un Père qui écoute et qui prend soin de chacun de ses enfants. Un Dieu à qui l'on peut s'adresser en toute confiance et avec lequel on est appelé à entrer en intimité, avec lequel on n'est pas dans une relation du ‘'Donnant - Donnant'', qui pourrait déboucher sur le découragement, mais plutôt une relation d'abandon dans la continuité.  Par ailleurs, ce Dieu Père ne peut vouloir que notre bonheur, même si  pour la plupart de temps nous ne comprenons pas en quoi consiste réellement ce bonheur.

Pour Jésus, en réponse à notre prière, Dieu nous donne son propre Esprit, c'est-à-dire, son amour, sa vie, ses manières de vivre..., pour nous éclairer dans nos souhaits, nos projets et nos choix. Ceci nous met à l'abri de toutes les fausses idées que nous avons sur Dieu et qui, du coup, font que notre prière ne soit pas une démarche de confiance, ni de qualité. De plus, nous sommes également tributaires de nos traditions, de nos pratiques. Nous nous débrouillons tant bien que mal pour s'approcher de lui. Et pourtant Jésus nous redit qu'il est important pour nous d'être, comme lui, dans l'intimité avec Dieu pour lui redire sans cesse notre prière confiante, celle d'un enfant à son père, comme dans la première lecture de la Genèse et cette conversation avec Abraham dont les supplications sont si humaines et remplies de confiance et d'intimité vis-à-vis du Seigneur.

Tout en comprenant que le Notre Père est né du regard des apôtres sur Jésus en prière, puissions-nous, nous aussi, prendre le temps de contempler Jésus priant pour redécouvrir la beauté et la valeur du Notre Père et éviter de réciter machinalement cette belle prière. Ainsi baptisés en Jésus Christ, sommes-nous appelés à faire nôtre la prière de Jésus par laquelle nous entrons en communion avec le Dieu d'Amour et avec nos frères et sœurs. Et comme Jésus nous le fait comprendre à la fin de l'évangile d'aujourd'hui : « Si nous sommes capables de donner de bonnes choses à nos enfants, combien plus notre Père du ciel nous donnera-t-il l'Esprit Saint pour nous aider dans notre vie. »


Abbé Wenceslas MUNGIMUR - Vice-Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}