Homélie du dimanche 19 juin 2016 PDF Imprimer Email
Année 2016

Pour vous, qui suis-je ?

Question essentielle, radicale, qui engage tout l'être de la personne qui répond.

Les personnages des Évangiles perçoivent Jésus de manière différente, et les titres qui lui sont associés témoignent de cette diversité : Fils de l'homme, Fils de Dieu, Messie, Envoyé de Dieu, Verbe de Dieu... Il en est de même aujourd'hui, où tant de livres présentent une approche différente de Jésus.

Mais au-delà des mots et des projections bien humaines, cette question essentielle touche le cœur de chaque croyant en profondeur : "Pour toi, qui suis-je ?"

Si l'Évangile nous donne à connaître l'homme, la foi nous fait pressentir Dieu, et l'amour relie les deux. Que Dieu se fasse homme, qu'il abaisse volontairement sa toute-puissance dans l'humilité, voilà qui ne peut manquer de poser question. Hier et aujourd'hui. Mais l'Incarnation ne prend toute sa mesure que dans la Résurrection, l'une ne pouvant aller sans l'autre !

Le Christ est la Porte du Royaume de Dieu, pour tous les hommes sans exception. Le Christ s'appelle Jésus pour les chrétiens, mais il porte bien d'autres noms dont la plupart nous sont inconnus. Chaque être humain peut, s'il le veut, passer par la Porte. Ce n'est pas une question de capacité, car cette possibilité est offerte à tous les hommes, mais une question de volonté, uniquement de volonté. Et ce vouloir porte un nom universel : l'Amour...

C'est ce que Jésus n'a cessé d'annoncer, en paroles et en actes, à tous ceux qui choisissent de marcher à sa suite. Il vient de nous le redire dans cette page de l'Évangile de ce dimanche. "Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour et qu'il me suive." C'est une fois encore une invitation à se battre contre l'orgueil et l'égoïsme et mettre l'amour des autres comme première valeur de sa vie.

En nous disant "chaque jour", Jésus demande de toujours actualiser "le don de soi aux autres". C'est dans toutes les situations de vie que l'amour sous toutes ses formes doit être prioritaire... que ce soit le pardon, la miséricorde, la solidarité, la tendresse... et d'autres expressions encore... C'est à vivre en couple, en famille, avec ses voisins et ses amis, au travail, en paroisse et dans le monde... !

Comme Jésus, aimer, c'est parfois souffrir jusqu'à donner sa vie... mais c'est la clé de notre bonheur et du bonheur du monde et c'est aussi la clé d'un bonheur éternel !

Ce dimanche encore la Parole de Dieu nous ramène au cœur du message chrétien ! Comme saint Paul vient de nous le redire dans sa lettre aux Galates : "Aimer, c'est revêtir le Christ" !


Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}