Jusqu'au 18 août, le secrétariat paroissial ne sera ouvert que les mardis et vendredis matin.

Le CDD d'Arlon est fermé jusqu'au 5 août

Homélie du dimanche 1er novembre 2015 - Toussaint PDF Imprimer Email
Année 2015

Le 18 octobre, il s'est passé un événement important à Rome : la canonisation du couple MARTIN Louis et Zélie, parents de sainte Thérèse de l'enfant Jésus. Thérèse nous apprend la petite voie de la sainteté, accessible à tous sans exception : celle de l'amour.A propos de ses parents, je me demande pourquoi avoir attendu si longtemps pour les proclamer saints, comme trillé sur le tas ? Et il faut aussi dire que Louis et Zélie n'étaient pas des extra-terrestres, mais des gens ordinaires. Ils faisaient ou font partie de ces nombreux couples, de ces personnes anonymes ou peu connues... qui sont des cœurs purs, des artisans de paix, affamés de justice, habités par la douceur et qui, sans faire de bruit, existent et vivent humblement et simplement.

Oui, le 1er novembre est la fête de tous les saints ! Pas uniquement les saints canonisés par l'Église et qui ont leur fête dans le calendrier liturgique, mais également tous ces « saints » anonymes, amis de Dieu qui vivent pour toujours auprès de Lui dans la joie et la plénitude de son amour.C'est aussi la fête de toutes ces personnes chrétiennes ou non qui œuvrent dans l'Esprit de Jésus, mettant en pratique sa Parole dans l'exercice de la solidarité, dans le combat pour la justice et la paix. Bref, tous ceux et celles qui ont contribué à améliorer notre monde et notre humanité.

Cette fête est également notre fête à tous, car Dieu souhaite vraiment que nous devenions des « saints » pour notre bonheur et pour sa gloire. Oui, c'est la fête pour Dieu lorsqu'il regarde les vivants qui forment cette immense fresque de joie et d'amour. Nous sommes appelés à la sainteté dans notre vie de tous les jours, par nos contacts, notre écoute, nos aides dans nos familles et autour de nous : voilà notre vraie vocation !  « Soyez saints, car moi le Seigneur, votre Dieu, je suis saint. »(Lévitique 19,1) ou « Soyez parfaits, comme votre père céleste est parfait » (Mathieu 5, 48)...

Et c'est au fond de notre être que nous trouverons le chemin pour atteindre cette sainteté qui fait de nous des témoins de l'amour et de la miséricorde de Dieu. Autrement dit, nous possédons tous cette possibilité de nous ouvrir aux autres et à tout notre environnement pour y découvrir le bonheur, admirer la splendeur de la création et s'en émerveiller. Alors notre vie devient louange et nous pouvons dire avec le philosophe allemand Kant (que je paraphrase...) que l'univers est tellement organisé qu'il est impossible de ne pas penser à un grand architecte qui en est le créateur.

Un peu comme pour reprendre la théorie de saint Thomas d'Aquin qui, lui, disait: « Il y a donc un être intelligent par lequel toutes choses naturelles sont ordonnées à leur fin, et cet être, c'est lui que nous appelons Dieu. »    Accepter cela et vivre à l'écoute de ce « grand architecte » dans ce qu'il veut faire de son œuvre, de sa création, c'est bien cela qu'ont réalisé et vécu des milliers d'hommes et de femmes au cours de l'histoire de l'humanité ! Cette multitude d'hommes et de femmes ont compris qu'en accueillant la création, et en commençant par s'accueillir eux-mêmes, ils reconnaissent la main de Dieu dans leur existence et s'ouvrent au bonheur que leur offre son amour, même si ce bonheur doit passer par des moments d'épreuves ou de souffrances.

Oui, ils se comptent par milliers, ces anonymes, qui ont vécu et travaillé dans l'esprit de Jésus, recherchant la vérité, militant en faveur de la liberté et de l'égalité entre les hommes, de la dignité humaine pour tous et vivant un amour sans hypocrisie auprès de ceux qu'ils rencontraient. Ils sont partis, en étant en communion avec nous, mais ils sont  aussi parmi nous, dans nos familles, nos églises, nos écoles, nos hôpitaux, nos milieux de vie et de travail... C'est leur fête et c'est aussi notre fête à tous !

Abbé Wenceslas MUNGIMUR - Vice-Doyen de Saint-martin