L'Avent coïncide cette année avec les 70 ans
de la Déclaration universelle des droits humains .

Souvent oubliés, remis en question, les droits humains ne sont ni un luxe ni un acquis : ils sont un combat de chaque jour, notamment pour vaincre l'exclusion sociale et la pauvreté. Pour le chrétien, ils font écho au message de l'Évangile.

La pauvreté est à la fois une atteinte aux droits humains et la conséquence du non-respect de ces droits. En cette année anniversaire, plus que jamais, nous sommes invités à regarder autrement les exclus de la société, celles et ceux dont on oublie les noms et auxquel-les on appose des étiquettes : sans-abri, sans-emploi, sans-papiers... Comme si ces personnes n'existaient qu'à travers ce dont elles et ils sont dépourvus, au mépris de leurs potentialités.


Lire la suite...
Homélie du dimanche 4 octobre 2015 PDF Imprimer Email
Année 2015

Voilà encore des textes de la Parole de Dieu que nous venons d'écouter qui touchent une réalité particulièrement sensible de la société actuelle. Nous sommes nombreux à être concernés, personnellement ou dans notre entourage...

De tout temps - la controverse entre Jésus et les Pharisiens en témoigne - l'engagement à vie dans un couple n'a pas toujours été vécu comme une évidence ou un long fleuve tranquille ! Gardons-nous bien de faire la morale aux autres !

Dans l'actualité du moment, on peut même dire que cet engagement apparait de plus en plus hésitant, voire en péril. Je prends un exemple. Dans notre paroisse, ces derniers mois, nous avons eu la joie de vivre un grand nombre de baptêmes d'enfants, un choix qui m'a paru, le plus souvent, réfléchi et voulu. Mais j'ai constaté aussi que la majorité de ces jeunes parents qui ont fait ce choix ne sont pas mariés ! Beaucoup hésitent à s'engager !

De plus, il faut reconnaître que dans cet engagement conjugal, l'Eglise, à la suite de Jésus, met la barre très haut en en faisant un "oui pour la vie" !

E, le regardant à la lumière de la Bible, on peut dire que le sacrement de mariage a un fondement qui s'inscrit dans les racines mêmes de l'humanité, tel que le rapporte le livre de la Genèse. C'est un regard de foi, en termes symboliques sur le fondement de la création du monde et de l'homme.

Pour dialoguer avec lui, Dieu crée l'amour entre deux êtres, il crée la vie  et son avenir. "Homme et femme, il les créa à son image". Et le récit poursuit : "Dieu les bénit et il leur dit : "Soyez féconds et multipliez-vous".

Et quelques versets plus loin, de façon très claire et très prenante, est exprimée l'indissolubilité du couple. "Avec la côte qu'il avait pris à l'homme, le Seigneur Dieu façonna une femme et l'amena vers l'homme. A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un."

En confirmant cette indissolubilité du couple, Jésus ajoute une note décisive au message d'amour qu'il vient proposer à l'humanité et qu'il concrétisera totalement dans le don de lui-même qu'il fera à l'heure de la croix.

On peut dire que le sacrement de mariage est vraiment un repère essentiel du message d'amour de l'Evangile.

Même pour les couples qui ont pu connaître un échec, le sacrement du mariage est un repère et un idéal qui doivent permettre de reconstruire une nouvelle étape de vie dans l'esprit de l'Evangile... et pour le bonheur du monde...

Et pour ceux d'entre nous, chers frères et sœurs, qui sont restés célibataires ou qui le sont redevenus, c'est aussi un repère pour répondre à l'amour du Christ et nous aimer les uns les autres comme Dieu nous aime.

Ce dimanche, à Rome, se réunit autour du pape François un nouveau synode sur la famille. Prions pour que l'Esprit-Saint éclaire les participants, à la fois à mettre en valeur l'idéal chrétien mais aussi pour que l'Eglise se montre accueillante et miséricordieuse à l'égard de tous.

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin