Parking autour de St-Martin

La zone bleue a été étendue tout autour de l'église, rue du Transept et rue J. Koch. N'oubliez pas de mettre votre disque de stationnement !


Homélie du dimanche 16 août 2015 PDF Imprimer Email
Année 2015

Il existe des personnes qui rayonnent de bonté, de gentillesse, d'écoute, d'accueil, de service... Quand on les rencontre, on se sent relevé, compris, délivré...
Ces personnes nous remettent debout, nous font grandir... Quand elles parlent, on a envie de les écouter sans fin.


Jésus lui aussi rayonne. Il est une lumière pour ceux qui l'approchent, Il remet les gens debout, Il guérit, Il rend espoir, Il nourrit, Il fait œuvre de réconciliation en rassemblant un nouveau peuple, différent de celui d'avant fait de bons et de mauvais, de croyants et de "mal-croyants".
On dit de Lui qu'Il parlait en homme qui avait autorité. De sa bouche, sortaient des paroles qui faisaient grandir, nourrissant ceux qui l'écoutaient.
Nous aussi, nous nous nourrissons de sa vie divine, de la force de son Esprit-Saint qui coule dans nos veines. Sa Parole est une paix, une douceur qui nous apaise, une nourriture spirituelle, morale, psychique et même physique. Il se donne à nous chaque jour, Il se donne dans l'Eucharistie.
C'est en Lui, comme dit saint Paul, que nous avons la vie, le mouvement et l'être (Actes 17, 28). En dehors de Lui, nous ne pouvons rien. C'est à juste titre qu'Il est le pain vivant descendu du ciel; si nous le mangeons, nous aurons la vie en nous.
A nous de prendre au sérieux la profondeur et la vérité de ce message, quand nous méditons la Parole de Dieu, quand nous communions au Corps et au Sang de notre Seigneur Jésus-Christ.
Il ne s'agit pas d'un simple rituel, ni de ma petite cure spirituelle, mais plutôt d'une véritable relation de vie, comme celle que vivent des personnes qui s'aiment. Celle d'une mère disant à son bébé: "Je te mangerais bien..." Jésus vient à nous, Il demeure en nous et nous en Lui. Ainsi, nous devenons ce que nous recevons: "Le Corps du Christ" et aussi nourriture pour les autres.
Allons vers le Seigneur nous nourrir à la table de sa sagesse, afin de faire de notre vie une action de grâce pour tout ce que nous recevons, pour ce pain vivant descendu du ciel et devenir, à notre tour, du bon pain pour nos contemporains.

Abbé Wenceslas MUNGIMUR