Des nouvelles du projet  de solidarité avec Lokolama au Congo

C'est en 2007, à l'occasion du centenaire du début de la construction de notre église Saint-Martin, qu'est né, à l'instigation de notre Doyen Jean-Marie JADOT, le projet de solidarité "PARTENARIAT IBANGA" dont l'objectif était de construire un Centre de Santé à Lokolama. Lokolama se trouve en pleine forêt tropicale de la République démocratique du Congo, dans l'actuelle province de Mai-Ndombe, province dont le chef-lieu est Inongo sur le lac Léopold II.

Lire la suite...
Homélie du dimanche 9 août 2015 PDF Imprimer Email
Année 2015

Élie n'en peut plus d'être poursuivi par l'hostilité de la reine Jézabel. L'idée lui vient à l'esprit ; dans le désert, il échappera à cette femme. Mais pourra-t-il échapper à sa mission de prophète ? Dans son désarroi, il mélange tout, l'hostilité d'une femme et sa mission de porte-parole de Dieu !

Il se trouve incapable de faire le tri dans ses peurs, ses angoisses, ses inquiétudes. Alors, il refuse tout en bloc et l'affrontement avec la reine et sa mission de prophète.

"Maintenant, Seigneur, c'en est trop ! Reprends ma vie : je ne vaux pas mieux que mes pères". Au moins, au désert, loin des hommes il pourra s'endormir et mourir tranquillement.

Cet homme, c'est chacun d'entre nous, à des degrés divers. Face aux difficultés de notre existence, face aux échecs familiaux, professionnels, relationnels, face aux violences de la société civile, face aux difficultés de vivre-ensemble et à l'intolérance des uns et des autres, qui n'a pas eu un jour l'envie de tout lâcher, de partir sur une île pour tout oublier ?

La réponse adressée à Élie par l'ange ne comporte aucun reproche, aucune leçon de morale, mais une simple invitation à ouvrir les yeux, à regarder autour de lui, à manger et à reprendre de nouveau l'aventure qui est la sienne : une longue marche de quarante jours et quarante nuits vers l'Horeb, la montagne de Dieu. Le sens de la vie, son but, c'est la rencontre de Dieu et non la mort ou l'enfermement pour tout oublier ! Le peuple de Dieu est un peuple toujours en marche, depuis ses origines. Une marche à reprendre chaque jour, une marche difficile, mais une marche avec des frères.

Le Seigneur entend l'appel de son prophète et il y répond. Le Seigneur entend les appels des hommes d'aujourd'hui, nos appels, il voit nos égarements, il ne reste pas sourd, mais il nous engage tous à reprendre la route, la longue marche difficile vers la fraternité, le refus de l'exclusion, l'accueil des plus fragiles et des laissés pour compte...

Frères et sœurs, si la première lecture nous remet face aux difficultés de la vie et à tous nos découragements possible, l'Evangile de ce dimanche évoque les questions et les doutes qui peuvent ébranler notre foi en Jésus. "Pour qui se prend-il celui-là, quand il se présente comme le Pain venu du ciel ?"... disaient les concitoyens de Jésus ! "On connaît son père et sa mère ! Il est un être humain comme nous !...

La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille et la foi n'est pas toujours une évidence !

C'est tout le sens et la force de l'Eucharistie.

Chaque semaine, l'Eucharistie nous invite à réapprendre à vivre ensemble et à partager, et aussi à risquer notre confiance dans celui qui se donne à nous comme le Pain du Dieu-Amour, le Pain de l'amour partagé et le Pain de la Vie éternelle.

Une fois encore, Dieu nous murmure à l'oreille : "Devenez ce que vous recevez".

(largement inspiré de Pierre CARDON dans "Feu Nouveau" 58,5 2015)

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin