Laurent Voulzy sera en  concert à St-Martin le jeudi 18 octobre (complet) et  le jeudi  8 novembre à 20h30.

Les billets sont en vente sur internet à la Fnac et   au Parc Music rue de la Poste à Arlon

Homélie du dimanche 31 mai 2015 - Trinité PDF Imprimer Email
Année 2015

Le cadeau d'un Dieu d'Amour, Fils et Esprit Saint.

A chaque fête de la Sainte Trinité, me revient en tête l'image de trois allumettes jointes et allumées pour donner une seule flamme. Image utilisée par mon directeur du grand séminaire afin d'illustrer la réalité de la Sainte Trinité. Un seul Dieu en trois personnes ! Tel est le mystère de cette fête d'aujourd'hui, que chacun essaie de comprendre et d'expliquer à sa façon. On dit de saint Augustin qu'il s'évertuait à comprendre ce mystère. Un jour, se promenant au bord de la mer, il aurait rencontré un enfant qui creusait un trou afin d'y verser toute l'eau de la mer. A  Augustin qui se moquait de lui, l'enfant aurait répondu que l'insensé, c'était plutôt lui, Augustin, qui voulait à tout prix comprendre, avec sa petite tête, le mystère de la Trinité.

Nous risquons, nous aussi, de nous engager dans cette recherche purement intellectuelle. Or c'est vers Jésus qu'il nous faut regarder. C'est lui qui nous ouvre les yeux de la foi pour nous introduire dans ce mystère, en nous révélant le visage d'un Dieu d'Amour, qu'Il désigne comme son Père et notre Père, et avec lequel il vit une communion profonde. « Je suis dans le Père et le Père est en moi... » Jean 14, 11. Jésus est l'image concrète et parfaite de ce Dieu ; Il traduit dans ses actes l'existence de ce Dieu d'Amour : par son ouverture au-delà des frontières établies, par son attention à tous sans exception, surtout aux pauvres, aux démunis, aux malheureux, aux exclus... « Qui me voit, voit le Père ! » dira-t-il à Philippe. Et à Thomas qui veut savoir comment aller vers le Père : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » Jean 14,6 Et c'est encore lui qui, devant les hésitations, le doute et le manque de foi de ses disciples, leur promet un défenseur, un paraclet : l'Esprit-Saint comme fruit de l'Amour que Jésus partage avec son Père. Un Amour qui rejailli sur toute l'humanité, la porte, la fait vivre et croître.

Jésus nous invite aujourd'hui à nous laisser  « travailler » par cette communion d'Amour et à en témoigner par toute notre vie. « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit... » Matthieu 28, évangile du jour. Oui, soyons heureux de témoigner de notre Dieu qui est si proche, si attentif, si amoureux de chacun !

Que l'Esprit-Saint nous vienne en aide pour que, à l'exemple de Jésus, nous essayions d'être l'image concrète de ce Dieu d'Amour dans notre humanité en proie à des conflits et des guerres, humanité dominée par le dieu-Argent qui asservit l'homme et lui fait perdre sa dignité humaine. Et comme nous le dit saint Paul : « Tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. » saint Paul aux Romains 8, 17 Que notre foi en ce « Dieu communion » éclaire le sens de nos vies et nous inspire des relations d'égalité, de respect mutuel, d'ouverture et d'unité dans nos diversités, comme nous avons pu le vivre dans notre Communauté de Saint-Martin, dimanche dernier à la fête de Pentecôte.

Abbé Wenceslas MUNGIMUR