Parking autour de St-Martin

La zone bleue a été étendue tout autour de l'église, rue du Transept et rue J. Koch. N'oubliez pas de mettre votre disque de stationnement !


Homélie du dimanche 24 mai 2015 - Pentecôte PDF Imprimer Email
Année 2015

Notre région transfrontalière est sans doute aujourd'hui un microcosme particulièrement significatif de l'Europe toujours en construction et même cette mondialisation dont nous sommes tout à la fois les acteurs et les bénéficiaires chanceux ! Sur la place de Luxembourg... mais aussi dans notre assemblée de Saint-Martin, on assiste à ce dépassement des frontières, au brassage des nationalités, des cultures, des langues et des religions.

L'événement "Pentecôte", moment fondateur de l'Église du Christ a aussi été vécu par les apôtres et les premiers adeptes du Ressuscité sur fond de mondialisation et d'immersion linguistique.

Et il faut reconnaître que 2000 ans après, les Église chrétiennes vivent toujours avec dynamisme cette dimension universelle, "catholique" - pour reprendre le mot juste - de la mission confiée par Jésus aux apôtres le jour de l'Ascension, lorsqu'il les a envoyés porter la bonne nouvelle jusqu'aux extrémités de la terre  et faire des disciples dans le monde entier.

Manifestement, au matin de Pentecôte, ce qui est arrivé aux apôtres réunis avec Marie pour attendre l'Esprit promis par Jésus, c'est un étonnant bain de mondialisation et de compréhension universelle, une revanche sur la tour de Babel, symbole de la division des peuples.

C'est un véritable coup de tonnerre dans le ciel de Jérusalem où un peuple bigarré, cosmopolite était rassemblé pour la fête juive des Moissons !

Voilà que le petit cercle des adeptes du prophète de Nazareth que les autorités et les chefs religieux avaient mis à mort après un simulacre de procès cinquante jours auparavant, ce petit cercle sort soudain de sa réserve, de ce Cénacle où un mélange de peur et de ferveur les tenait retranchés.

En un instant tout bascule ! Véritablement, un feu les envahit ! "Tous, remplis de l'Esprit-Saint, se mirent à parler en d'autres langues et chacun s'exprimait selon le don de l'Esprit". Et sur la place publique, chacun des auditeurs, déconcertés et émerveillés, les entendait dans sa langue maternelle !

Avons-nous bien compris ? C'est autre chose qu'un multilinguisme ! Ici, chacun comprend les disciples du Ressuscité dans sa propre langue !

Pour comprendre l'Évangile de l'Amour, il n'est pas nécessaire de changer de langue ou de culture ! Avec le don de l'Esprit, chacun peut le recevoir dans sa propre réalité. La Bonne Nouvelle du Christ veut rejoindre chaque être humain dans son vécu, son histoire, sa personnalité, sa faiblesse... et même son péché. Elle veut apporter à chacun la lumière de la Vérité sur Dieu et sur l'homme en quête de sens, de bonheur, de salut.

Grâce à l'Esprit-Saint et enrichi par notre diversité, chacun peut découvrir, comprendre et vivre cette vérité qui s'appelle "l'Amour" !

Comme l'a écrit le pape François, ne craignons pas d'aller jusqu'aux périphéries du monde !

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin