Soutenez les médias d'Eglise

''Informez en vérité'', voilà le thème de la prochaine campagne des médias catholiques. Les médias d'Eglise aideront tout spécialement la radio RCF et Cathobel. Les collectes sont programmées pour le dimanche 30 septembre mais c'est tout au long de l'année que les médias ont besoin d'être soutenus.

Homélie du dimanche 12 avril 2015 - 2ème dimanche de Pâques PDF Imprimer Email
Année 2015

J'aurais envie de commencer l'homélie de ce deuxième dimanche pascal par un vibrant merci à Thomas, Thomas "notre jumeau" comme son nom l'indique ! Merci de n'avoir pas été là le soir de Pâques ! Sans quoi, on n'aurait eu que la première partie de cette page d'évangile que nous venons d'entendre. Et nous aurions été tentés de croire qu'il faut être enfermé à double tour, par peur d'un monde hostile, dans une Église-forteresse, pour avoir une chance de rencontrer le Ressuscité !

Merci, Thomas, d'avoir résisté huit jours à la pression de tes copains qui voulaient absolument te convaincre qu'ils avaient vu le Ressuscité. Le bonheur que tes amis exprimaient n'a pu te faire changer d'avis : "Si je ne touche pas les traces de la mort infâme, je ne croirai pas".

Ceci éclaire magnifiquement le choix de la foi. Bien sûr que nous avons besoin du témoignage des autres. C'est essentiel ! Mais il faut aussi que chacun puisse faire une rencontre personnelle avec le Ressuscité.

Merci Thomas d'avoir exigé de voir et de toucher les traces de la mort de Jésus avant de croire en sa Résurrection. La foi chrétienne n'est pas une illusion d'optique. C'est une démarche personnelle que chacun doit vivre en se mettant à l'écoute de la Parole de Dieu, comme les pèlerins d'Emmaüs, soutenu par le témoignage de nos frères dans la foi et la grâce des sacrements, particulièrement de l'Eucharistie.

Merci Thomas d'avoir si bien joué ton rôle de "jumeau" ! Nous nous reconnaissons en toi, notre aîné dans la foi. Tu es un autre nous-mêmes, avec nos difficultés de croire, nos exigences de signes, nos réticences à faire confiance... mais aussi, heureusement !, notre joie d'entendre Jésus nous expliquer les Écritures. Aujourd'hui encore, 2000 ans après, nous le rencontrons dans le partage du pain et nous pouvons le voir et le servir dans nos frères et sœurs. C'est ce que nous disait l'extrait des Actes des Apôtres dans la première lecture à propos de la première génération chrétienne : "La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme... Ils mettaient tout en commun".

Puisse note foi au Christ ressuscité être source d'un monde meilleur, un monde plus fraternel, plus miséricordieux !

(homélie largement inspirée de "Feu Nouveau" 58/3)

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; mso-bidi-font-size:11.0pt; font-family:"Verdana",sans-serif; mso-fareast-language:EN-US;}