Vidéos à voir sur You Tube... que vous y étiez ou non...

Montage et répétitions ... Quelques images du montage du podium et des répétitions de l'Ecole de danse Aurélie Thill d'Arlon ainsi que Vincent Hubert aux grandes orgues de St-Martin

Spectacle du vendredi 23 mars 2018 -  8 min. Plus de 70 artistes en fête pour célébrer les 10 ans du réseau Eglises Ouvertes à l'église Saint-Martin d'Arlon, les 23 et 24 mars 2018 ! "En Chemin", un spectacle à la fois intime et grandiose, qui rassemble musiciens, danseurs, solistes, acrobates, choristes et pèlerins, d'Arlon et d'ailleurs. Une belle aventure partagée, en l'honneur d'une église particulièrement vivante ! Direction artistique : Sacred Places

Homélie du dimanche 12 octobre 2014 PDF Imprimer Email
Année 2014

Les paroles jubilatoires du prophète Isaïe entendues dans la première lecture expriment admirablement le rêve de Dieu pour l'humanité e évoquant un repas festif et pantagruélique sur la montagne où tous les peuples sont invités...

La parabole de Jésus rapportée par Matthieu évoque aussi le salut et le bonheur que Dieu veut offrir à tous les hommes en nous donnant son Fils. Celui-ci compare cet acte d'amour total à un repas de noces royales où le roi ratisse large pour appeler les invités... L'Eucharistie est le sacrement le plus fort pour signifier le Royaume d'amour que Dieu veut bâtir avec nous...

Mais on comprend aussi que l'Église, dans le prolongement des paroles de Jésus, ait fait du mariage un sacrement, c'est-à-dire un signe visible de l'amour inconditionnel de notre Dieu. Ce sacrement est lui aussi une référence et un idéal pour tous les croyants... même pour ceux qui ont pu connaître un échec dans leur engagement et recommencent une nouvelle vie de couple.

Pourtant, en poursuivant le récit de cette parabole du festin royal et nuptial, on bute sur une surprise de taille : on ne se bouscule pas pour répondre à l'invitation ! Bien au contraire, la joyeuse invitation est reçue dans l'indifférence et le mépris général !

Alors, pourquoi les invités font-ils la fine bouche ? Comment expliquer ce refus de passer à table ?

L'Évangile lui-même suggère un début de réponse. Le refus des invités à la noce, c'est d'abord le refus des hommes d'affaires, des gens trop occupés qui s'en vont "l'un à son champ, l'autre à son commerce". Nous avons peut-être à nous demander sérieusement si nous ne sommes pas devenus, chacun et chacune à notre manière et peut-être à notre insu, des femmes et des hommes d'affaires. Que nos affaires soient patronales, commerciales, associatives, sportives... ou ecclésiastiques... ne sommes-nous pas à ce point débordés que nous ne prenons plus le temps de répondre à certaines invitations essentielles ? Il y a même des vies d'enfants de  ans qui sont submergées par les activités, qui n'ont plus une minute à eux pour s'ouvrir à une vie intérieure, à "la gratuité" (pour reprendre l'expression de la semaine dernière).

Quand Dieu invite, que d'excuses et de faux-fuyants !

Mais voici que Dieu nous surprend toujours !

Devant nos refus et nos fuites, il élargit à d'autres le champ de son invitation. Il part à la croisée des chemins inviter n'importe qui... les mauvais comme les bons ! Il ne cesse d'agrandir la table. Il al dresse aux dimensions du monde. Une immense table qui va du Nord au Sud de la planète !

Cette belle table est aussi dressée aux dimensions du cœur de Dieu un Dieu qui invite aux épousailles de son Fils avec toute l'humanité, un vrai mariage d'amour et un vrai mariage royal !

C'est là la Bonne Nouvelle à vivre, à annoncer et à célébrer. Mais pour prendre du temps, gratuitement pour célébrer cette alliance venir la sceller toujours davantage, chaque dimanche à la table nuptiale... nous savons que c'est un des grands défis de notre époque auquel nous sommes confrontés.

Frères et sœurs, mes amis, je vous souhaite à tous de pouvoir dire "oui" à ce Dieu qui nous aime ! "Heureux les invités à la table du Seigneur !"

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin