Nous avons le plaisir de vous communiquer le lien vers la vidéo du spectacle « En Chemin » à l'église Saint-Martin sur YouTube (version complète - 1h10)
Homélie du dimanche 8 juin 2014 - Pentecôte PDF Imprimer Email
Année 2014

S'il se vit d'abord comme une expérience intérieure à l'intime du cœur des croyants, l'événement - Pentecôte n'en est pas moins le mémorial toujours actuel d'un étrange moment de fête aux dimensions de l'universel ! Enfantée dans la prière de Marie et des apôtres au Cénacle, l'Église est née un matin de Pentecôte comme une explosion, de vie nouvelle, d'ivresse et de fraternité universelle.

Dans la foule rassemblée à Jérusalem pour la fête des semailles, voici, soudain, que se lèvent des femmes et des hommes poussés dehors par le souffle de l'Esprit.

Au milieu de cette foule bigarrée, une poignée de croyants sortent de leur retranchement. Ils n'ont plus peur des autres... sans pour autant parler la langue de l'autre ! Un monde nouveau vient de naître, le monde d'une communion heureuse de tous avec tous, et de chacun avec Dieu.

La première Pentecôte, c'est la descente dans la rue de la Bonne Nouvelle de la Résurrection, de la joie du matin de Pâques qui jusque-là n'avait atteint que le petit cercle des disciples ! Un vent de bonheur, de fraternité, d'audace, d'un langage universel, de confiance en l'avenir a saisi soudain les disciples du Christ !

Baptisés dans le Christ, nous sommes nés dans et pour ce monde nouveau. Ce qui veut dire, concrètement, que nous sommes nés pour le bonheur, un bonheur qui demande à être partagé, un bonheur que personne ne pourra nous ravir. Ce bonheur-là n'est pas un grand spectacle, ni une grande affaire médiatique ou financière ! Il est même souvent contesté par les puissances du monde. Qui l'accueille risque d'être mis en procès. Mais courage, nous avons désormais avec nous un Défenseur. Il est la force du Christ en nous, la force des témoins. Il fait de nous aujourd'hui un peuple heureux de sa foi. La flamme du cierge pascal sera soufflée dans quelques minutes sur notre assemblée. Désormais, tout au long du temps ordinaire, l'ordinaire de nos jours, il nous est demandé d'être témoins du Christ ressuscité, non pas dans un petit cercle restreint d'initiés (bien au chaud entre nous)... mais sur la place publique, au cœur du monde et de ses réalités.

Ah oui ! Juste encore une question : a-t-on déjà dit de vous que vous étiez ivre de la joie du Christ ?

Affaire à suivre... !

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; mso-bidi-font-size:11.0pt; font-family:"Verdana","sans-serif"; mso-fareast-language:EN-US;}