Nous avons le plaisir de vous communiquer le lien vers la vidéo du spectacle « En Chemin » à l'église Saint-Martin sur YouTube (version complète - 1h10)
Homélie du dimanche 16 février 2014 PDF Imprimer Email
Année 2014

Vous en conviendrez sans doute avec moi, dans ce passage du sermon sur la Montagne qui nous interpelle ce dimanche, Jésus n'y va pas avec le dos de la cuillère !

Les paroles du Christ ne sont pas toujours pacifiantes ! Non seulement, il n'abolit pas les commandements de l'Ancien Testament, mais il les radicalise, parfois jusqu'à penser qu'il les rend impossible à observer.

C'est vrai que l'idéal que le Christ propose à ses disciples ne s'atteint pas du premier coup ! C'est un travail sur soi de toute une vie. La vie chrétienne est un chemin d'endurance. Le premier mérite de l'évangile de ce jour est de nous préserver de tout orgueil et de nous inviter à l'humilité.

Jésus ne se contente pas de rappeler les exigences minimales, il montre le phare qui est à l'horizon et il indique la direction. Il souhaite sans doute réveiller l'ardeur de ses auditeurs à la conscience un peu trop tranquille : tu n'as rien à te reprocher ; tu n'as ni tué ni volé, mais est-ce que dans ton cœur, tu as aimé, vraiment, sincèrement ? Il ne s'agit pas seulement d'obéir à des commandements, il faut apprendre à aimer... comme Dieu nous aime. On peut obéir aux commandements mais avoir un cœur sec et dur. Jésus nous invite au pardon, à la compassion, à servir l'autre.

"Aile et fais ce que tu veux" disait Saint Augustin. L'amour n'a pas de limite. La conversion de notre cœur est une tâche jamais achevée, toujours en chantier. C'est le sel de la vie !

Même si c'est à la mode aujourd'hui de mépriser le message chrétien - particulièrement dans les médias - osons croire qu'avec la force de l'Esprit nous pouvons encore avancer au chemin de l'amour, un chemin, certes, exigeant mais ô combien libérateur !

Cette chance, elle nous est offerte pour notre vie à chacun mais c'est aussi un formidable cadeau que nous pouvons offrir à notre monde tellement déboussolé à bien des égards !

Soyons libres et heureux d'être disciples de Jésus !

Comme Stromae, la vedette parisienne de ce weekend, j'aurais envie de chanter : l'Évangile, c'est formidable ! Il est formidable d'aimer ! Formidable !

(homélie inspirée de "Feu Nouveau" 57/2)

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin

Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; mso-bidi-font-size:11.0pt; font-family:"Verdana","sans-serif"; mso-fareast-language:EN-US;}