Bienvenue dans nos églises pour célébrer notre Dieu qui se fait tout petit pour nous rejoindre dans le quotidien de nos vies, lumière au milieu de nos obscurités, amour offert à chacun.

A toutes et tous un joyeux Noël !

Le lundi 24 en début de soirée

A Arlon, Seigneurie de Ville-en-Pré à 15h

A Bonnert à 18h

A Stockem à 18h30

A Arlon, Sacré-Coeur à 19h (avec veillée musicale) ET  chapelle St-Bernard (rue de Viville 6) à 19h (veillée à 18h45),

A Viville à 20h

Lire la suite...
Homélie du dimanche 1er décembre 2013 - 1er dimanche de l'Avent A PDF Imprimer Email
Année 2013

Devant des existences bien souvent trop programmées et ne laissant aucune place à l'imprévu, le temps de l'Avent nous invite, je crois, à une révolution... en tout cas à une remise en question du rythme et du sens de nos vies. Horaires professionnels; course à la promotion, entraînements sportifs, programmes de télévision, publicités et agendas surchargés ne cessent de diriger et d'influencer nos choix. Il y a des enfants de dix ans qui ont déjà des contraintes journalières de premier ministre ! Trop de sollicitations et d'activités ne laissent guère de place à la gratuité, à la dimension spirituelle de notre humanité, au recul nécessaire pour relire nos vies.

Entrer dans le temps de l'Avent, c'est entrer en vigilance. Après quoi courrons-nous sans cesse ? Qu'est-ce qui donne sens à nos vies ? Je pense tout particulièrement aux jeunes - à "vos" jeunes si absents de nos assemblées - en posant cette question ! D'une certaine manière, l'Avent nous pose ces questions et s'offre à nous comme un chemin de ronde, un parcours de veilleurs. Etre veilleurs, c'est accepter de ne pas laisser tomber les bras pour être témoins du jour qui arrive, pour dire à temps et à contretemps aux dormeurs comme aux insomniaques, à ceux qui attendent comme à ceux qui attendent plus rien, qu'un autre temps arrive... que nous sommes plus grands que ce que la société cherche à faire de nous. Nous ne sommes pas seulement des bêtes de consommation et de jouissance immédiate. Au-delà de la course au fric, de la star-Ac. et des bonnes bouffes, il y a urgence à retrouver le sens de la vie. "Etre veilleur, c'est porter au jour qui vient ce qui reste du jour qui s'éteint : l'espérance !"

Dans son livre interpellant qui est sorti de presse il y a une dizaine d'années et qui se veut une réflexion sur la place de la religion dans une société laïque, Nicolas SARKOZY faisait de l'espérance la mission indispensable des croyants dans notre monde. Entretenir l'espérance des hommes - par des paroles et par des engagements concrets - telle est notre vocation et le défi qui s'offre à nous croyants et disciples de Jésus.

Sommes-nous prêts, comme nous y invite l'apôtre Paul à nous revêtir pour le combat de la lumière ?

L'Avent nous invite, mes amis, à déprogrammer "le trop prévu", ce qui tue notre cœur et notre âme, ce qui occulte le sens de la vie pour faire place à Celui qui vient, à la fois comme un Maître de maison et comme un ami, à l'improviste. Le temps est à la surprise et à l'amour gratuit. Nous ne savons  ni le jour, ni l'heure mais nous croyons qu'il est déjà là, qu'il est venu et qu'il viendra !

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin