On recherche un-e SACRISTAIN-E

pour l'église Saint-Martin

20h/semaine (horaire souple, prestations le week-end et en semaine)

pour préparer les célébrations et nettoyer l'église.

Qualités requises :  débrouillard  -  disponible  -  accueillant  -  soigneux

Contacter Gisèle Verté 0485/10.97.18

Déposer un CV avec lettre de motivation au 31 square Albert 1er - 6700 Arlon


Homélie du dimanche 15 septembre 2013 PDF Imprimer Email
Année 2013

Joie au ciel pour la brebis perdue que le berger a retrouvée ! Joie pour toute la maison parce que l'enfant terrible est revenu ! Joie d'un Dieu-Père dont le cœur fond quand il voit l'homme retrouver le chemin du bonheur !

Parler de la joie de la réconciliation est parfois délicat... surtout dans le monde où nous vivons !

C'est parce que cette page a été écrite que l'Évangile de Luc porte le nom si beau d' "Évangile de la miséricorde" ! Bonne nouvelle d'un Dieu qui a pour l'homme un cœur de Père, fou de tendresse ! Bonne nouvelle d'un Dieu qui pardonne à l'homme qui se convertit, qui revient vers lui.

Cette page d'Évangile, tous les chrétiens du monde qui se rassemblent pour l'Eucharistie l'entendent ce dimanche. Les chrétiens du Moyen-Orient - de moins en moins nombreux - humiliés par tant de brimades, de violence, par la destruction de leurs églises, qui ont le sentiment d'être oubliés par le reste du monde. Tous nous l'entendons dans notre propre langue mais aussi dans notre situation personnelle, familiale, sociale, économique, politique... chrétiens des quatre coins du monde...

La miséricorde... une utopie, une espérance,... un rêve qui est devenu réalité au cœur du Christ en croix. La miséricorde... un  don du Ressuscité à ses disciples. Un mot qui peut faire fondre de tendresse, pleurer de joie, remettre debout le dernier des pécheurs. Un mot provocateur aussi quand on hurle de souffrance parce que l'autre - celui qui est devenu mon ennemi - a été trop loin. Un mot qui peut faire rugir de colère. Un mot qui frappe la vie de face.

Frères et sœurs, mes amis, personne ne peut nier les ravages que la bêtise, l'orgueil, la tentation du pouvoir et la méchanceté de l'être humain peuvent provoquer. Le péché, il est, hélas, omniprésent dans l'actualité du monde et dan la vie de toute société. Il peut aussi surgir dans nos propres relations et miner notre cœur. Dès la première page de la Bible, il y a cette question récurrente : "Caïn, qu'as-tu fait de ton frère ?" Et cette question, hélas, ressurgit à toutes les générations.

Oui, il s'agit bien du combat du bien et du mal. Mais qui de nous oserait se lever en déclarant qu'il est du bon côté ?

La ligne de démarcation ne passe-t-elle pas de l'intérieur de chacun de nous ?

L'appel de ce jour est de taille : convertis-toi d'abord. Change ton cœur. Reviens. Le fils aîné de la parabole sûr de ses droits et rongé par la jalousie avait autant besoin que son petit frère de conversion... et de faire l'expérience de la miséricorde du Père.

L'invitation de ce jour est tout autant celle de retourner vers Dieu que de retrouver son frère. Un autre regard sur Dieu. Un autre regard sur son frère. Nous avons tous besoin de miséricorde.

Un des trésors de la vie de l'Église, c'est le sacrement du Pardon qui se propose de baliser notre vie de chrétien, tant pour accueillir la miséricorde du Père que pour changer notre regard sur nos frères. C'est peut-être l'occasion de lui refaire une place dans notre vie...

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}