Des nouvelles du projet  de solidarité avec Lokolama au Congo

C'est en 2007, à l'occasion du centenaire du début de la construction de notre église Saint-Martin, qu'est né, à l'instigation de notre Doyen Jean-Marie JADOT, le projet de solidarité "PARTENARIAT IBANGA" dont l'objectif était de construire un Centre de Santé à Lokolama. Lokolama se trouve en pleine forêt tropicale de la République démocratique du Congo, dans l'actuelle province de Mai-Ndombe, province dont le chef-lieu est Inongo sur le lac Léopold II.

Lire la suite...
Lundi 11 février 2013 - NEUVAINE À NOTRE-DAME DE LOURDES PDF Imprimer Email
Année 2013

Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ?

De quoi votre journée a-t-elle été constituée ? Quelles sont vos préoccupations, vos joies, vos espérances ?

Quelle mission assumez-vous dans la société, dans l'Eglise, dans la famille ?

Ce soir, vous n'êtes pas venus à St Martin comme une page blanche, vierge de préoccupations, de difficultés, d'enthousiasme et de découragements. Vous y êtes venus avec tout ce que vous êtes et que vous portez. Et vous venez faire communauté, vous ressourcer, célébrer avec d'autres ce qui vous paraît important, capital même, pour votre vie chrétienne.

Dans 30 minutes, vous n'allez pas planter votre tente dans le fond de l'église. Peut-être poursuivrez-vous la prière devant le St Sacrement quelques instants mais, quoi qu'il en soit, vous êtes destinés à franchir la porte, à sortir sur le parvis et à retourner dans l'épaisseur du quotidien.

L'Eucharistie vous engage dans la vie chrétienne. Ce que vous célébrez, vous êtes envoyés pour le vivre.

Eucharistie et vie

L'Eucharistie est intimement liée à la vie dont elle est la source et le sommet, rappellera, avec insistance, le Concile Vatican II dans son document sur la liturgie. L'Eucharistie est au cœur de toute vie chrétienne. Mais la liturgie est revisitée dans la perspective de la compréhension renouvelée du mystère de l'Eglise telle que le concile la propose. En effet, en affirmant que l'Eglise est avant tout Peuple de Dieu, il induit une dimension fondamentale : l'Eucharistie, acte communautaire d'un peuple qui communie avec son Seigneur. Depuis Vatican II, tous les chrétiens perçoivent combien c'est ensemble qu'ils célèbrent la liturgie avec tout ce qu'ils sont. Ils offrent leur propre vie et la vie du monde pour que le Seigneur la féconde de son amour.

Si tous célèbrent, certains président à la prière de la communauté. Evêque et prêtres assurent ce ministère pour le Peuple de Dieu, au service de celui-ci, comme l'ensemble de leur mission n'a des sens qu'ordonné au bien et à la vie de ce peuple.

Ce qu'ensemble nous célébrons c'est Dieu qui se donne pour la vie du monde.

Présence du Seigneur

Nous communions donc à la vie même de Dieu en goûtant sa présence. Une présence reconnue, non seulement dans le pain et le vin consacrés mais aussi dans l'assemblée réunie au nom du Christ, l'ecclesia, dans la personne du ministre et dans la Parole proclamée.

Cette présence doit « transpirer » dans notre vie quotidienne faite, elle aussi, d'accueil et d'hospitalité comme le rite premier de toute célébration. Accueil où il nous est donné de vivre des relations vraies, dépouillées de nos masques et de tout ce qui nous défigure ; des relations qui vivifient parce qu'elles sont don et pardon.

Redécouvrir ce Dieu qui se révèle dans sa Parole, c'est entrer en communion avec lui. La liturgie de la Parole met merveilleusement en œuvre ce dialogue intime, non seulement du croyant avec son Seigneur, mais de toute une communauté avec Celui qui la convoque et qui l'envoie, avec Celui qui l'aime et veut lui communiquer sa vie en abondance.

L'assemblée se fait alors porte-parole du monde devant son Dieu, lui apportant les grandes intentions universelles ; c'est le monde qui est là déposé devant le Seigneur. Et les chrétiens réunis en assemblée sont tous pleinement prêtres lorsqu'ils offrent ainsi le monde à Dieu pour qu'Il le transforme et le sauve.

Dans le pain et le vin sont comme réunies toutes les dimensions de nos vies, l'humilité du quotidien d'un peu de pain frais ou rassis, blanc ou noir. Nous retrouvons aussi la joie des jours de fêtes dans le vin qui réjouit les cœurs. De toute cela, Dieu fait le lieu de sa présence au même titre qu'il se rend présent en nos vies, qu'il nous donne de communier à lui et de communier entre nous.

Communier à Dieu, certes, c'est recevoir de Lui une vie qui ne craint plus aucune mort comme le disait l'évangile de cette célébration. Mais communier à l'eucharistie, c'est aussi s'engager à être acteur de communion dans le quotidien de nos jours, dans nos engagements et notre travail, dans nos relations et nos rencontres, ....

Envoi

Et la porte s'ouvre alors vers ces visages qui n'étaient pas à nos côtés à l'autel, mais, auprès desquels, nous avons à être présence du Seigneur, présence aimante et généreuse, présence de don et de pardon, passeurs de vie.

Oui, c'est toute l'Eglise, Peuple de Dieu, qui célèbre lorsque l'Eucharistie rassemble les croyants.

Oui, c'est le Corps du Christ vivant que nous sommes appelés à former au cœur du monde. Le Christ qui est venu pour que nous ayons la vie et que nous l'ayons en abondance.

Amen.

Abbé Pascal ROGER - Doyen de La Roche

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}