Parking autour de St-Martin

La zone bleue a été étendue tout autour de l'église, rue du Transept et rue J. Koch. N'oubliez pas de mettre votre disque de stationnement !


Homélie du dimanche 20 décembre 2009 - 4ème dimanche de l'Avent PDF Imprimer Email
Année 2009

Deux femmes enceintes qui se rencontrent ! De quoi voulez-vous qu’elles parlent sinon du trésor de vie qu’elles portent en elles ! Cette fois, pour ces deux cousines, le miracle de la vie dépasse l’entendement humain ! Pensez donc ! Il y a bien longtemps que la plus âgée avait dû se faire une raison : elle ne connaîtrait pas le bonheur d’être mère… et puis, à l’heure où elle n’espérait plus, alors qu’on l’appelait la femme stérile, l’inattendu prit corps en elle… et elle en est déjà au 6ème mois. Zacharie, son mari, l’incrédule, en a perdu la voix !

 

Quant à la petite Marie, cette adolescente qui – selon ses propres termes – n’a pas encore connu d’homme, voici que Dieu lui-même l’a visitée ! Sa foi si grande, si pure, si spontanée a déplacé les montagnes ! Une fois si grande qu’elle suscite l’émerveillement de sa vieille cousine : « Heureuse celle qui a cru à la puissance de la Parole de Dieu ».

Frères et sœurs, la rencontre de ces deux femmes nous ne pouvons que la contempler nous aussi dans la foi ! Qu’il s’agisse du mystère de l’incarnation comme nous l’appelons, c’est-à-dire de l’irruption de Dieu dans l’histoire des hommes ou qu’il s’agisse du mystère de la Résurrection, la victoire de l’amour sur les forces de mort, tout ce que l’Evangile nous dit de Dieu et de notre relation à lui ne peut se comprendre qu’à la lumière de la foi. Dieu peut naître en nous aussi si nous lui faisons confiance, si nous risquons notre foi.

Mais comme l’a écrit Isabelle CHAPUIS, cette femme pasteure protestante dans un très beau petit livre appelé « Le temps des rencontres » :

Ce que ces femmes nous apprennent aussi, c’est à vivre la rencontre, fût-elle la plus banale, comme un lieu de transformation, parfois même de transfiguration. Une jeune femme rend visite à une vieille femme… Deux mères se rencontrent et parlent de leurs enfants… Deux amies se revoient, parlent de Dieu et prient…  C’est dans leur maison, au jardin, sur la route. C’est au parc, dans le bus, à l’épicerie, à l’église. C’est à l’hôpital, en vacances, au travail…

La rencontre est un art subtil, qui façonne nos vies et qui crée toujours du nouveau. Parfois même, il y va de la nouveauté de Dieu pour nous, pour notre entourage, pour nos lieux à vivre. Tout cela, un évangéliste l’a compris pour nous. Il nous le rappelle avec autorité et originalité. Deux femmes, Elisabeth et Marie, marchent sur les chemins de la Rencontre…

Frères et sœurs, en ces jours de fête, ne ratons pas nos rencontres, même les plus simples. Remplissons-les d’amour, d’accueil et de tendresse, surtout avec les plus humbles… Qui sait, c’est peut-être là que Dieu veut naître en nous ? Si c’était là le miracle de Noël ?

 

Abbé Jean-Marie     JADOT – Doyen de Saint-Martin