Homélie du dimanche 1er mars 2009 - 1er dimanche de Carême PDF Imprimer Email
Année 2009

J'ai envie de dire à tous les couples mariés de cette assemblée : "Regardez votre alliance !" ou "Touchez-là !"… au-delà du bijou, elle est un signe et un symbole d'un engagement "impressionnant" que vous avez pris un jour : transformer une passion, un coup de foudre en fidélité et en don de soi ! Je pense aussi à vous qui êtes veuf ou veuve et sans doute portez aujourd'hui deux alliances au doigt, le signe de l'amour plus fort que la mort !

 

 

 

A travers ce symbole qui nous parle très simplement, nous redécouvrons toute la signification profonde et prophétique du sacrement de mariage : signifier l'Alliance de Dieu et de l'humanité, la fidélité inconditionnelle de l'amour de Dieu. Certes, un idéal qui nous dépasse parfois mais dont nous avons tous besoin, même et surtout ceux qui ont pu connaître l'échec ou l'infidélité. C'est à la lumière de cet idéal que l'on peut toujours repartir et reconstruire.

Si je vous parle de cela aujourd'hui, en ce premier dimanche de Carême, c'est parce que la Parole de Dieu que l'Eglise vient de nous faire entendre dresse en quelque sorte un portillon lumineux au point de départ de ce chemin de montée vers Pâques. Chaque année, le Carême c'est ce temps fort proposé aux baptisés pour redécouvrir toute la beauté et la force de notre foi chrétienne. C'est une invitation à nous remettre en route, ensemble ! Renouveler nos enthousiasmes, remettre en question nos choix et nos valeurs, nous convertir et retrouver la joie de suivre Jésus…, en somme un temps de désert tellement salutaire !

Ce portillon lumineux, dressé au départ de la route, c'est l'arc-en-ciel de la fin du déluge, le signe que Dieu a donné à Noé et à travers lui à toute l'humanité et à toute la création de son alliance et de sa fidélité indéfectibles. L'arc-en-ciel dont parlait la première lecture est le premier signe de l'Alliance, de la fidélité divine.

Mais, comme l'écrit notre évêque, Monseigneur Léonard, dans sa lettre de Carême : "Depuis Noël, depuis que la Parole de Dieu est devenue chair et a habité parmi nous, le signe de l'alliance entre ciel et terre, entre Dieu et l'humanité, n'est plus seulement l'arc-en-ciel, aussi beau soit-il. C'est Jésus lui-même, à la fois vrai Dieu et vrai homme, qui est l'alliance en personne, l'alliance infrangible qui unit l'homme à Dieu pour toujours. Marc soulignait d'ailleurs, dans l'évangile, qu'autour de Jésus, se renoue l'alliance de la création, brisée dès l'origine par le péché, l'alliance des anges, de l'homme, du monde animal et de toute la nature : "Dans le désert, Jésus resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient."

Frères et sœurs, à l'aube d'une nouvelle montée vers Pâques, je vous souhaite à tous (et à moi aussi !) de vivre ces quelques semaines comme une chance offerte à tous de renforcer, voire de renouer toutes nos alliances : l'alliance avec Dieu bien sûr… mais aussi toutes nos alliances humaines, nos amours, nos amitiés, nos engagements !

Que les trois propositions du mercredi des cendres : la prière, le partage et le retour à une vie plus simple ce que Jésus appelle "le jeûne" nous aident à rendre plus lumineuse notre vie de baptisés !

Bon carême à tous… sous le signe de l'Alliance !

 

Abbé Jean-Marie JADOT – Doyen de Saint-Martin