Jusqu'au 18 août, le secrétariat paroissial ne sera ouvert que les mardis et vendredis matin.

Le CDD d'Arlon est fermé jusqu'au 5 août

Homélie du 21 juillet 2008 - TE DEUM PDF Imprimer Email
Année 2008

Lecture de la première lettre de saint Jean (1Jn 3,14-16-20)

 

Voir son frère dans le besoin…

C'est, hélas, une réalité quotidienne et planétaire : nous la découvrons via les médias mais aussi aux coins de nos rues, aux portes de nos églises… sans parler de ménages de plus en plus nombreux, tout proches de nous parfois, qui se demandent avec angoisse comment se payer un logement décent ou comment régler la note de chauffage…

Cela nous interpelle, tous et chacun, comme êtres humains. Et cela remet aussi en question la vérité de ma démarche de croyant : si je refuse de voir et d'agir, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en moi ?

Bien plus importante que toutes nos "guéguerres" institutionnelles – qui ressemblent fort aux querelles byzantines de jadis à propos du sexe des anges – la réalité économique du moment et la détresse de tant de nos frères humains doivent impérativement nous conduire à un regard lucide et à un questionnement de nos propres choix de vie et de l'usage que nous faisons des biens de ce monde. L'urgence de la solidarité doit dépasser toutes nos chapelles et nos intérêts particuliers.

Je voudrais un bref instant me tourner vers le Dieu unique que Jésus m'a appris à appeler "notre Père" et le prier au nom de nous tous, mes frères croyants (et sachant que mes amis laïques qui nous ont rejoints ici ce matin respectent ma démarche). Je voudrais lui demander le courage de la conversion pour moi-même et pour vous tous, pour que la solidarité ne soit pas qu'une belle parole.

 

Notre Père,  
je te prie
pour que vienne
ton règne de justice et d'amour,
pour que se fasse
sur toute la terre
et particulièrement sur notre petit et beau pays
aujourd'hui tenté par la division
ta volonté de paix et d'unité.
Apprends-nous à partager
le pain quotidien que tu nous donnes.
Pardonne-nous nos égoïsmes
et fais-nous marcher
au chemin de la tolérance,
de la réconciliation
et du respect de chacun.
Délivre-nous du mal.
Amen.


Abbé Jean-Marie JADOT – Doyen de Saint-Martin