Inscriptions à la catéchèse

L'ÉVEIL À LA FOI : 1E ANNÉE (enfants nés en 2012)
20/9
à 20h  ou 27/9 à 20h
Salle St Martin 17 rue Jean Koch

LA DÉCOUVERTE DE JÉSUS : 2E ANNÉE*
13/9 à 20h  ou 25/9 à 20h
Salle St Martin 17 rue Jean Koch

L'ACCUEIL DU PAIN DE VIE : 3E ANNÉE*
11/9 à 20h  Salle St Martin 17 rue Jean Koch ou 17/9 à 20h à l'église St Donat

* la participation à l'étape précédente est une condition indispensable à l'inscription à cette étape

PROFESSION DE FOI ET CONFIRMATION

(enfants nés en 2008). Mercredi 19 septembre à 17h et à 20h (au choix) à la salle paroissiale 17 rue Jean Koch.

Si vous avez raté la réunion, merci de prendre contact le plus rapidement possible avec le secrétariat paroissial ou Anne Jaspart 0495/88.71.44


Homélie du 21 octobre 2007 PDF Imprimer Email
Année 2007

1ère lecture : du livre de l'Exode (17,8-13)
2ème lecture : de la seconde lettre de saint Paul Apôtre à Timothée (3,14-4,2)
Evangile : selon saint Luc (18,1-8)

Il faut prier sans cesse ! Hélas ! Tant de chrétiens croient déjà combler Dieu en lui accordant quelques minutes le soir ou le matin, trois quarts d'heure le dimanche… alors prier sans cesse ! Beaucoup, sans doute, ont envie de me dire "Nous ne sommes pas des moines !"

J'aime cette veuve enquiquinante qui tambourine toute la nuit à la porte du juge sans foi ni loi. Quel désir la soulève ? Quelle révolte lui donne cette obstination ? Dans son pugilat nocturne contre la porte qui refuse de s'ouvrir, elle ne désarme pas. Elle mène avec ténacité ce combat dans la nuit. Ce que femme veut… Peut-être au matin, de guerre lasse, la chevillette cherra ?


Quand on aime; me semble-t-il, on ne lâche pas si facilement prise. Pensez à BREL qui attend Madeleine… Rien ne fait diminuer en lui le désir, l'aspiration furieuse même après le dernier tram 33 et la fermeture d'Eugène et du cinéma… Demain encore, il attendra Madeleine, contre toute raison, car, son attente, c'est sa vie, son espérance, son Amérique à lui !


La comparaison vaut ce qu'elle vaut mais espérons-nous être entendu de Dieu avec la même ardeur dont font preuve la petite veuve et le grand Jacques ? Pour bien des raisons conscientes ou inconscientes, n'avons-nous pas laissé baisser le feu en nos cœurs assoupis, voire désabusés ?


La prière, c'est un grand désir qu'i faut toujours rallumer, en nous remettant sans cesse, comme Paul invite son disciple Timothée, à l'écoute de la Parole de Dieu.


Prier sans cesse ne signifie pas arrêter de vivre ! Que du contraire ! Mais prier, c'est donner du souffle, et de la respiration à notre vie.


Espérer, envers et contre tout que la porte s'ouvre ou que Madeleine vienne à ma rencontre, c'est ce qui me donne des raisons de vivre. Tenir dans la prière, c'est ce qui peut me donner du sens et de l'idéal.


Nous sommes au dimanche de la mission universelle. Quand on voit la situation de la foi chrétienne dans notre monde, le peu de réponse apparente des jeunes à l'appel du Christ à le suivre et à mettre l'évangile dans leur vie, on peut se poser avec angoisse la question de Jésus : "Le Fils de l'Homme quand il viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ?"


Vous, chers parents chrétiens d'aujourd'hui, vous, chers catéchistes, nous prêtres, c'est bien la fidélité et la ténacité dans la prière qui peuvent nous aider à tenir, à poursuivre le combat de la foi, sans nous essouffler et nous décourager.


La foi quand elle est amour, c'est-à-dire une passion entretenue, elle peut soulever les montagnes et planter des arbres dans la mer !


Alors, continuons de frapper à la porte ! Même de nuit !


(inspiré de Magnificat)


Abbé Jean-Marie JADOT – Doyen de Saint-Martin