L'asbl AMANOCLAIR possède son site Web : http://www.clairefontaine-arlon.be

(Mis à jour pour la réservation de salles)

Lire la suite...
homélie du 3 septembre 2006 PDF Imprimer Email
Année 2006

1ère lecture : du livre du Deutéronome (4,1-2.6-8)
2ème lecture : de la lettre de saint Jacques (1,17-18.21b-22.27)
Evangile : selon saint Marc (7,1-8.14-15.21-23)

Il y a un temps pour se reposer, un temps pour voyager, un temps pour se rencontrer. Il y a aussi un temps pour rentrer chez soi, pour se remettre au travail, pour se retrouver.

En ce premier dimanche de septembre, nous voici rassemblés pour rendre grâce pour le temps des vacances, mais aussi pour confier au Seigneur les semaines et les mois qui viennent, toute la vie de notre communauté paroissiale au long de cette nouvelle année pastorale.

Nous venons de passer quatre dimanches en compagnie de l’évangile de Jean, à contempler le mystère du Christ, Pain de Vie. En retrouvant aujourd’hui l’évangile de Marc, nous rencontrons Jésus, aux prises avec les scribes et les Pharisiens, en train de parler d’ablutions et de vaisselle : « Lavage de coupes, de cruches et de plats » ! Même s’il s’agit d’ablutions et de vaisselles rituelles ! Ce bavardage peut nous paraître bien mesquin… il semble en tout cas énerver Jésus « qui vole dans les plumes » des Pharisiens ! Sa réaction concerne les croyants et les « religieux » de tous les temps. Méfiez-vous, nous dit-il, de mélanger l’essentiel et l’accessoire, l’extérieur et l’intérieur, les rites et l’essentiel de la foi qui doit passer par notre cœur et faire l’unité en nous.

C’est bien vrai, nous devons toujours nous méfier de l’hypocrisie religieuse qui dénature la foi en la déviant vers des attitudes et des « dorures » purement extérieures : de la « poudre aux yeux religieuse », les « illusions de la foi » dont parlait l’apôtre Jacques dans la deuxième lecture. Lui aussi nous invite avec force à donner de la consistance à notre foi et à nous unifier intérieurement.

« Devant Dieu notre Père, la manière pure et irréprochable de pratiquer la religion, c’est de venir en aide aux orphelins et aux veuves dans le malheur (les plus démunis de l’époque), et se garder propre au milieu du monde».

La charité en acte, celle que l’on puise dans l’écoute de la Parole et dans les sacrements, et la rectitude de vie au milieu d’un monde de profit, de magouille et d’égoïsme, c’est infiniment plus parlant pour dire et vivre le message de l’Evangile que des bondieuseries et des tracasseries rituelles, purement extérieures… et toujours menacées par l’hypocrisie.

Pour trouver les gestes vrais pour traduire notre foi en Dieu dans un authentique sens de l’autre et pour rester propre au milieu de notre monde, heureux sommes-nous d’entendre, dimanche après dimanche, l’interpellation de la Parole de Dieu ! C’est bon à entendre au moment où l’on recommence une nouvelle année ! Bonne rentrée à tous !

 

Abbé Jean-Marie JADOT – Doyen de Saint-Martin