Le nouveau vitrail de St Martin : "Matin de Pâques"

Essai d'interprétation

Donnons-nous la peine de nous avancer vers le chœur de l'église et retournons-nous pour avoir une vue d'ensemble du vitrail. Le regard est ébloui par la magnificence de l'œuvre et par le chatoiement des couleurs. Le vitrail est non-figuratif et laisse à chacun la liberté d'interprétation qui lui convient.

Essayons de le détailler quelque peu et laissons le regard le parcourir de bas en haut.

Le bas du vitrail frappe d'abord par son bleu nuit, qui forme une masse énorme et occupe toute la surface du bas. Il évoque dans mon esprit le monde des abysses, avec des ondulations qui font penser à des courants sous-marins.  Serait-ce le monde des enfers, dont il est question dans le credo chrétien ?

Ou encore les ténèbres de la nuit profonde après la mort en croix du Christ ?

On sent très bien que ce bleu traduit quelque chose d'inquiétant, qui a de quoi faire frémir.

Il faut distinguer dans cette masse deux zones :

-        celle du dessous, d'un bleu profond, avec au centre une tache multicolore qu'il me paraît difficile d'interpréter. Cette zone est soulignée d'une bande rouge qui fait le lien avec les bandes rouges latérales et semble encadrer tout le tableau.

-        celle du dessus, avec déjà des tons d'un bleu plus clair, où apparaît au centre une tache verte qui tranche sur le bleu. Signe d'espoir ? Évocation du tombeau où repose un corps dans une mort qui n'est que provisoire ?

Lire la suite...

Email Imprimer

Evénements par catégorie

Evénement 

Titre:
FORMATION SUD-LUXEMBOURG Quel avenir pour l’Eglise ?
Quand:
24.10.2019
Catégorie:
Formations

Description

FORMATION SUD-LUXEMBOURG Quel avenir pour l’Eglise ?

Quel avenir pour notre Eglise ?

Questionnons les premières communautés chrétiennes et l’Eglise d’aujourd’hui

Depuis plus de 20 ans, nous voulons permettre à tous ceux qui le souhaitent d'éclairer leur foi en Jésus et leurs engagements chrétiens. Il faut bien reconnaître que cette démarche n'est pas plus facile aujourd'hui qu'à certaines périodes de crise. Il n'y a pas de recettes miracles que l'on pourrait recopier et il faudra toujours ré-inventer comment " faire Eglise " dans un monde en perpétuel mouvement. Revisiter le passé pour mieux comprendre le présent et inventer l'avenir : tel est le projet pour notre session de formation 2019.

Un projet que nous confions à une femme et trois hommes "théologiens- historiens" de notre diocèse.

JEUDI 24 OCTOBRE

De l’annonce du Royaume à une Église cléricale

par Thierry TILQUIN, théologien

« Dans les premiers siècles, les communautés chrétiennes se sont structurées pour remplir leur de mission de porter la Paroleévangélique et d'annoncer le Royaume. Elles ont fait preuve de créativité en matière d'organisation et de ministères. Après laconversion de l'empereur Constantin au quatrième siècle, la foi évangélique s'est progressivement muée en religion d'État. Ce qui adonné lieu à des changements profonds au niveau des conceptions théologiques et ecclésiales, influencés notamment par larésurgence d'un sacré religieux et d'une organisation cléricale. Des siècles plus tard, malgré le Concile Vatican II, l'Église catholiqueen reste encore profondément marquée. D'où sa difficulté à rencontrer les défis du monde contemporain. Comment penser l'avenirde l'Evangile au-delà d'un ' sacré ' qui fige et d'une Église qui demeure fondamentalement cléricale ? »

De 9h à 15h30* à CLAIREFONTAINE (Arlon) au Centre d’Accueil des Prêtres du Sacré-Cœur, 81, rue du Cloître ou de 20h à 22h : à la salle paroissiale Saint-Martin 17, rue J. Koch à ARLON. PAF : 8 €/journée ou 5 €/soirée *Pour le repas de midi (15 €), s’inscrire avant le 18-09 par courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou par téléphone : 063 226 507 de 9h30 à 11h30.