mot de la semaine PDF Imprimer Email
Mot de la semaine

Ils sont sortis, car ils n'avaient plus peur.

Voilà ce que je veux retenir de cette fête de Pentecôte : les disciples, enfermés à double tour, verrouillés par leur(s) peur(s), ont osé, se sentis libres, mûs par une force nouvelle.

Nos peurs sont des chaînes qui nous empoisonnent, nous emprisonnent.  S'en défaire, c'est aller de l'avant sur les chemins de la vie, confiants, car convaincus de n'être jamais seuls !!

Yannick D.