L'asbl AMANOCLAIR possède son site Web : http://www.clairefontaine-arlon.be

(Mis à jour pour la réservation de salles)

Lire la suite...
Pastorale Scolaire PDF Imprimer Email
Catéchèse et formation

La pastorale scolaire est une proposition de l'école aux élèves, une véritable valeur ajoutée, c'est le sel d'une école . A travers la pastorale scolaire, nous essayons de toucher les cœurs. Mais aussi d'offrir aux élèves des moments d'intériorité. 
La pastorale scolaire n'est ni un cours, ni une catéchèse, mais « un souffle »...  Anne-Catherine Marichal, historienne, ancien professeur de religion, maman catéchiste, s'essaie à l'exercice : « La pastorale scolaire, c'est témoigner de nos convictions dans le respect des convictions d'autrui. C'est adopter une attitude porteuse de la Bonne Nouvelle, du message du Christ à travers nos gestes et actes quotidiens, faire vivre l'Evangile en dehors du seul cours de religion. » Défi aussi dans sa réalisation car « pas de directives, ni de programme, juste des propositions. » nous explique Anne-Catherine.

Chaque école organise librement les projets et activités de la pastorale scolaire. Généralement, quelques professeurs volontaires (ce n'est pas réservé qu'aux seuls professeurs de religion) prennent en charge son organisation. La pastorale est d'autant plus vivante que l'équipe est dynamique. Elle doit avant tout susciter des temps et des lieux de réflexion. Les célébrations liturgiques, les retraites et actions solidaires peuvent faire partie de la pastorale scolaire. Anne-Catherine Marichal insiste alors sur un point : « Il faut toujours rappeler pourquoi nous sommes solidaires. Parce qu'il y a le message du Christ. Il n'est bien sûr pas question de faire de l'identitaire mais de parler de notre spécificité chrétienne, du parler chrétien, qui se traduit par une vision de l'homme libre pour lequel Dieu a un projet. »

Les activités mises en œuvre dans le cadre de la pastorale scolaire suivent généralement le calendrier liturgique mais pas toujours. « Il est parfois difficile de coller aux fêtes chrétiennes en raison de l'agenda scolaire... et c'est peut-être mieux ainsi. Se détacher du calendrier liturgique permet d'innover. Par exemple, de proposer des temps de souffle juste avant la période des examens. Les fêtes chrétiennes devraient être des points de départ pour aller plus loin dans la réflexion, dans la quête de sens, dans la découverte du visage du Christ. »