Merci Jean-Marie ! PDF Imprimer Email

Au moment de saluer ton passage de la fonction de Doyen Principal à celle de prêtre auxiliaire, nous nous sommes laissés aller à l'envie d'évoquer les dimensions les plus marquantes de ton passage à Saint-Martin.

Pour la symbolisation, tes talents de jardinier nous ont aidés. Tu nous laisses, en effet, de bien belles fleurs.

L'une après l'autre, différentes personnes avec lesquelles tu as si souvent œuvré, évoqueront par une fleur personnalisée, une des nombreuses dimensions de ta personnalité associées à quelques souvenirs. Ces 16 fleurs formeront un bien beau bouquet près du tableau de Saint-Martin partageant le manteau à côté d'une reproduction du vitrail "Matin de Pâques" de notre église.

Chaque fleur, c'est un peu le résultat du travail du jardinier mais aussi ce qui en fait la fierté

1.      Jean-Marie, c'est d'abord un fils, un frère, un tonton. Tes parents, tes frères et sœur, tes nombreux neveux sont très importants pour toi. Tu en parles avec fierté, même plus, avec amour ! Le sud-Luxembourg, c'est ta terre, tes racines et tu auras tout fait pour que le reste de la Belgique n'oublie pas qu'au-delà de la forêt d'Anlier, il y a une terre où vivent des gens, heureux d'y habiter, heureux de vivre ensemble. Une terre qui produit des êtres d'exception !


2.      Jean-Marie, c'est le confrère. D'abord en paroisse avec Wenceslas et les nombreux vicaires qui sont passés par Saint-Martin. Plus largement en doyenné, en région pastorale, en diocèse. Les nombreuses fonctions qui ont émaillé ta "carrière" t'ont permis de travailler avec  beaucoup de confrères, avec plus ou moins de bonheur. Depuis le séminaire jusqu'à aujourd'hui, ils sont nombreux à t'avoir côtoyé et avoir pu bénéficier de ton éclairage.


3.      Au-delà du confrère, tu es pour nous tous, le prêtre, le célébrant. À travers les sacrements et la catéchèse, l'important pour toi est de toucher les gens. Que ce soit à la messe du dimanche ou lors de funérailles, d'un mariage, de communions, ta parole se voudra évangélisatrice. Tu as suscité la création d'équipes de laïcs pour t'entourer lors de la préparation des baptêmes, des funérailles. Vois aussi les nombreux catéchistes qui prennent en charge la préparation à la première communion, à la profession de foi et à la confirmation, ainsi que le catéchuménat des adultes.


4.      Jean-Marie, c'est aussi un liturgiste. Tu aimes le beau, aussi en liturgie. Toute célébration se doit d'être soignée. Que ce soit au niveau des acolytes, des chants, du choix des lecteurs, de la rédaction de prières universelles ou de mots d'accueil, tu aimes l'harmonie. Une sono défaillante te fera hausser les sourcils, une fleur fanée aussi. Même les chaises tu les aimes bien rangées ! Avec toi, la préparation de la Semaine Sainte prend plusieurs réunions de l'équipe liturgique et la crèche préparée par Rita et son équipe est devenue l'incontournable de la région.


5.      Jean-Marie, c'est un concentré d'œcuménisme. Tout au long de ces années, tu n'as eu de cesse de chercher à rapprocher les uns et les autres. Tu as ouvert ton église aux autres religions protestantes et juives tout d'abord puis musulmanes. Fait unique en Belgique, si pas au monde, vous célébrez tous ensemble, avec nos amis de la laïcité, la majesté de notre pays. Par ce signe fort, vous luttez ainsi contre toute tentation de simplisme ou d'extrémisme qui pourrait résulter d'un manque de connaissance réciproque.


6.      Le pèlerin: Les pèlerinages constituent pour toi des moments forts. Faut-il en trouver la source à Lourdes, lieu de ta première communion ? Lourdes qui résonne encore de tes prédications lors des pèlerinages namurois et particulièrement celui de leur centième anniversaire. La Neuvaine à ND de Lourdes est l'occasion de déflorer le thème d'année de ces mêmes pèlerinages. En tant que doyen principal, tu es le gardien du pèlerinage à ND de Luxembourg. La Vierge Marie tient une telle place dans ton cœur que tu veux la célébrer lors de la procession au flambeau menant des Pères de Clairefontaine à ND du Bel amour.


7.      Le chef d'orchestre: Qui dit chef d'orchestre dit musiciens. Cher Jean-Marie, ce n'est pas avec ta tête et tes mains, mais surtout avec ton cœur que tu excelles dans l'art de les harmoniser. Citons Béthanie, pastorale des visiteurs de malades, personnes seules ou âgées. Tu n'es pas étranger à la transmission du relais du flambeau de Vie Montante .Le CDD transformé en trésor de culture chrétienne grâce à ta détermination. Le secrétariat paroissial devenu sous ton impulsion cette ruche dont le miel s'appelle accueil et travail. Les partitions de cette œuvre, vous les trouverez dans « Carillons de Lorraine » modernisé par notre cher doyen.


8.      Le précurseur: Jean-Marie ou l'artisan de communautés paroissiales au cœur du monde. Pour toi, le renouveau de l'évangélisation repose sur quatre piliers à savoir l'annonce de la foi, les sacrements, les groupes de prière et les valeurs de solidarité, de fraternité et de convivialité. Le chantier paroissial, dont tu as été le précurseur lorsque tu étais vicaire épiscopal, implique la co-responsabilité des femmes, des laïcs, l'entourage d'assistants paroissiaux efficaces et d'une équipe pastorale.


9.      Le solidaire et le généreux: Solidarité et générosité sont des réalités riches de sens pour toi, Jean-Marie.Ta solidarité a pour synonyme Marché de Noël de la solidarité ou encore Lokolama, ce centre hospitalier au nom évocateur « Le manteau partagé », projet autour duquel tu as fédéré nombre de bonnes volontés. Ta générosité, tu ne l'étales pas au grand jour, mais elle a réchauffé et continue à réchauffer un nombre incalculable de personnes dans le besoin matériel ou assoiffés d'une écoute.


10.  Jean-Marie le médiatique et l'universel. En vrai public-relation, Jean-Marie est présent partout. Avec ses amis du Lion's pour servir encore et toujours, aux côtés des autorités de la ville ou de la Province pour marquer la présence de l'église au cœur du monde. Tu n'en délaisses pas pour autant les médias qu'ils soient catholiques ou non. En bon client pour le journaliste, tu ne manies jamais la langue de bois...


11.  Prédicateur attentif et, reconnaissons-le, intéressant..., tu veilles à la qualité de la formation de chacun. Que ce soit par ton investissement pour les écoles, ta participation à de nombreuses équipes Notre-Dame ou ACI ou dans d'autres groupes de réflexion.  Bien avant Charles Delhez qui a copié le concept, tu nous as aussi proposé des temps-fort lors de carrefour de la Parole ou des célèbres « 24 h»


12.  Chantre de la jeunesse, tu portes une attention particulière pour tous les mouvements de jeunesse. Patro, mouvements scouts et guides mais aussi « Jeunes KTO » se joignent régulièrement à nos assemblées dominicales. A d'autres moments, avec l'équipe « Sens et Foi », tu veilles à une présence au camp, à la montée ou dans la vie du mouvement.


13.  Et que pensez-vous de Jean-Marie, le bâtisseur. Avec la fabrique d'Eglise, tu as toujours veillé à ce que notre église de St Martin revête ses airs de basilique. C'est sous ton règne que ce bâtiment a été classé patrimoine exceptionnel, qu'il a été doté de nouvelles chaises, du plus bel autel du monde, d'orgues entièrement rénovées, d'un podium, d'un nouvel éclairage et d'une sono performante (euh...enfin pas toujours).  Sans parler du prestigieux vitrail du Matin de la Résurrection que nous attendons impatiemment... Tes efforts ne se sont pas arrêtés à l'église elle-même mais également aux salles paroissiales bien utiles et aux œuvres du Doyenné!


14.  Jean-Marie est passé ensuite à l'étape suivante... celle d'entrepreneur. Un entrepreneur qui réussit est quelqu'un qui a des idées mais également et surtout qui a le talent de bien s'entourer. Et pour cela, Jean-Marie a un véritable talent, être capable de confier aux volontaires compétents qui l'entourent les missions qu'ils auront à cœur de mener à bien. C'est ce qui s'est passé aussi avec le Domaine de Clairefontaine, la décision de l'achat, la création d'Amanoclair et toutes les transformations de Bardenbourg et de l'Alcazar pour le plus grand bonheur des petits et des grands... et de tous ceux qui aiment les matins brumeux.


15.  Tout cela semble très sérieux mais ne vous y trompez pas... Jean-Marie est également un convivial et un bon vivant ! Les amis de Ciney sont là pour en témoigner mais nous tous également qui avons profité des apéros au fond de l'église, des Juud de la St-Martin, des fancy-fairs, des repas de la Neuvaine chez toi, et j'en passe... Amateur de bons vins et de bonne chair, membre de la Confrérie du Maitrank, spécialiste du jambon de 3,728kg et du pâté maison,  tu profites et nous fais profiter aussi des bonnes choses de la vie autres qui spirituelles...


16.  ...  Culturelles par exemple. Oui, tu mérites aussi le titre de Jean-Marie, le mécène. En tant qu'hôte, d'abord, pour accueillir de nombreux concerts d'ici et d'ailleurs, de musique classique ou plus moderne. En motivant, ensuite, les artistes (souvent amateurs) de la paroisse à créer et interpréter des pièces de théâtre, des concerts, des spectacles de son et lumière... pour les grandes occasions. Même si tu ne chantes pas toujours juste, tu as permis de sublimer la culture en ces murs.


Quelle belle plante !

Jean-Marie, nous avons pleinement conscience des liens forts, profonds et durables que tu as tissés tout au long de ces presque 25 ans.

Que c'est bon d'être ensemble !

Profitons-en pour remercier celles et ceux ayant contribué à la réalisation de ce beau moment. Merci aussi à toutes et tous qui êtes venu témoigner de votre amitié pour Jean-Marie. Les acolytes de Saint-Martin vont maintenant te remettre une belle plante en signe de reconnaissance.

Jean-Marie, nous n'avons pas le cœur assez grand pour dire ce que nous te portons d'affection et de reconnaissance.

Avant un apéritif bien mérité, comment ne pas terminer par un tonnerre d'applaudissements en ton honneur à en faire trembler les murs de Saint-Martin !